Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1140710
 105   [ SCULPTURE 1 
fragments de sculpture, ils sont arraches ä des monuments gallo-romains. 
Sous les Carlovingiens, des tentatives sont faites pour renouer la chaine 
brisee des zirts, mais ces tentatives n'aboutissent guere qu'ä1 de päles co- 
pies des tgfpes de Fantiquite romaine, sous une influence byzantine plus 
ou moins prononcee. Charleniagne ne pouvait songer 51 autre chose, en 
i  
  )QXÄ__LWIKVFNyiÜF L: l Qäl N Wjwwx-  f [l 
    A    H  - {gWf-ÄQiffijäg'if,ll 
  l)     
 gin f . l w") (Q  '11 
41): THÄM, N M ÄIJJJJA U ÄÄ a 
E   Kg"  14m 
fait d'art, qu'a remuer les cendres de l'empire romain pour  retrouver 
quelques etineelles; il essayait une renaissance des formes et des moyens 
pratiques oublies. De semblables tentatives n'aboutissent qu'a des pas- 
tiches grossiers. On ne refait pas des arts avec des lois, des institutions 
ou des reglements; il faut d'autres elements pour les rendre viables et 
les faire penetrer chez une nation. Or, sous les (larlovingiens, l'heure 
d'une veritable renaissance des arts n'etait pas sonnee. Les ferments ap- 
portes par les peuplades conqueraixles etaient depuis trop peu de temps 
meles 51 la vieille civilisation gallo-romaine pour qu'un art, comme la 
sculpture, püt eclore. 
Ce n'est en elfet qu'a la {in du x13 siecle qu'on voit apparaitre les 
premiers embryons de cet art de la sculpture francaise, qui, cent ans 
plus tard, devait s'elever a une si grande hauteur. Alors, a la lin du 
x12 siecle, les seules provinces de la Gaule qui eussent conserve des tra- 
ditions d'art de Yantiquite etaient celles dont l'organisation municipale 
romaine s'etait maintenue. Quelques villes du Midi, a cette epoque, se 
gouvernaient encore infra mures, comme sous l'empire; par suite, elles 
possedaient leurs corps d'artisans et les traditions des arts antiques, tres- 
aftaiblies, il est vrai, mais encore vivantes. Toulouse, entre toutes ces 
anciennes villes gallo-romaines, etait peut-etre celle qui avait le mieux 
conserve son organisation municipale. La pratique des arts, chez elle, 
n'avait pas subi une lacune complete, elle s'etait perpetuee. Aussi cette 
vm.  il:
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.