Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1140562
l SALLE 1  90  
monde. Quelques-lunes de ces grandäallcs ätaient S1 rez-dc-chaussäe. 
Ainsi, par exemple, dans le roman de la Vengeance de Raguidel par le 
trouväre Raoul, nous voyons qu'un chevalier entre 51 cheval dans la salle 
oü mangent le roi et ses hommes :  
a Quant del mangier furent levä, 
a Atant cs vos luit abricvd 
a Parmi la sale, .1. chevalier, 
u Qui tu arnuis sor .1. destrier 
a lfdcu au col, la lance au puiug. 
u          
a Le roi salue et salua 
a Tos les haus hommes qui [il sont; 
a Et li roi Artus li rcspont:  
u Amis, Dius vos saut, bien viguiüs, 
u Descendäs, lavÄ-s, si mungibs 1. n 
Dans le Roman 
de la violette, Gärard monte 
devant 
cheval 
la salle : 
a Atant demande son cheval 
a Gdrars, car il voloit monter; 
a Scspdc si court il porter 
a Uns dansiaus cui il Pot baillie, 
u Par devant la salle cnlnillic (sculptäc) 
u Monte Gäi-ars, congiä apris, 
a Comme sages ct bien apris 2. n 
Bien que deja au commencement du XIV" siecle, les grancYsalles soient 
situees au premier etage, de vastes perrons permettent d'y monter direc- 
tement? Elles sont en communication directe zivec la cour, comme a 
Pztris, a 'l'royes, a Poitiers. Mais vers la lin du xlv" siecle, la granctsalle 
du chateau prend un caractere plus prive, et, tout en conservant son ca- 
ractere de tribunal, de lieu (Fassemblee, de salle de banquets, elle s'isole, 
ne communique plus guere avec le dehors que par des escaliers detour- 
nes ou des galeries. Il y a enfin la salle basse et la salle haute. 
Cependant en France, des Fepoque carlovingienne, on trouve la trace 
de la salle haute, appelee alors solarium, mais elle n'a pas le caractere 
de la grancFsalle des chateaux. C'est la salle du seigneur, comme nous 
dirions aujourd'hui le salon de son appartement. 
Ces salles, pendant le moyen äge, etaient richement decorees : 
Li rois fu en la sale bien peintureie i; liste 4. 
1 Messire Gauvain, ou la Vengeance de Raguidel, par le trouvbrc Raoul, publiä par 
C. Hippcau, vers 11199 et suiv. 
2 Le Roman de la violette ou de Gärard de Nevers, xm" siäcle, publiä par Fr. Michel, 
vers 2252 et suiv. 
3 Voyez PERRON. 
4 Li romans de Berle aus grans piäs, chap. xcn (xme siäcle).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.