Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1146013
 S1  [ TOUR l 
rament; ce qui rendait possible un retour offensif de la garnison et met- 
tait les assiegeants dans une position assez perilleuse. Cependant on 
voulut, des le milieu du XIIIÜ sieele, rendre les parties de la defense plus 
solidaires, et l'on augmente: le relief des courtines en renoncant ainsi 
aux commandements considerables des tours. Dans le dernier exemple 
que nous presentons, le niveau des chemins de ronde des courtines est 
en N; le commandement de la tour est donc tres-prononce.  
Deja ces commandements sont moins considerables au chateau de 
Coucy, bäti vers 1220  Les quatre tours d'angle de ce chateau sonttres- 
remarquables, au double point de vue de la structure et de la defense. 
Elles sont pleines dans toute la hauteur du talus. Cinq etages selevent 
au-dessus de ce talus; deux sont voütes, deux sont fermes par des plan- 
chers, le cinquicme est couvert par le comble conique "l. 
Les plans (fig. 10) presentent en A la tour (l'angle nord-ouest, au 
niveau du sol du premier etage du chateau; en C, au niveau du sol 
du second otage; en D, au niveau du crenelage superieur. 
Uetage inferieur, voüte, au niveau du sol de la cour, ne possede au- 
cune meurtriere; c'est une cave a provisions dont la voüte est percee 
d'un mil. L'escalier ne monte que du niveau de la cour au sol du qua- 
trieme etage, et l'on n'arrivait a Yetage crenele que par un escalier de bois 
(eclielle de meunier) 3. En g, sont des cherninees; en l, des latrines 4. 
Une ouverture laissee au centre des planchers permettait de hisser les 
munitions du rez-de-chaussee au sommet de la tour sur les chemins de 
ronde. Les meurtrieres sont alternees, afin de laisser le moins possible 
de points morts. ' 
Les tours du chateau de Coucy presentent une partieularite inte- 
ressante, clest la transition entre le hourdage de bois et le machicoulis 
de pierre 5. Des corbeaux de pierre remplacent les trous par lesquels on 
passait (comme nous l'avons vu dans l'exemple precedent) les pieces de 
bois en bascule qui recevaient les chemins de ronde etablis en temps 
de guerre. Ces corbeaux a demeure recevaient alors les hourds G. 
La figure '11 donne la coupe (sur la ligne ad du plan A) de ce bel ou- 
vrage. Outre les jours des meurtrieres, les salles des troisieme et qua- 
trieme etages possedentune fenetre chacune, qui les eelaire. Les muni- 
tions etaient montees a l'aide d'un treuil place dans lasalle du quatrieme 
1 Il n'est question, bien entendu, que des constructions du commencement du 
X1110 siecle, dues ä Enguerrand Ill. Les courtines du chätcau de Coucy furent encore 
exhaussccs vers 11100, par Louis d'Orlc-1ns. 
1 Voyez, pour le systeme de structure de ecs tours, ä l'article CoxsTnUcnoN, la 
figure 11111. 
3 Ces escaliers ont eteä suräleväs, sous Louis d'0rleans, jusqu'au niveau des combles, 
4 Voyez LATRINES, fig. l. 
5 Voyez DoNJON, HOURD, MACUICOIILIS. 
6 Voyez HoUnn, PORTE (la porte de Laon ü Couoy-le-Chäleau).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.