Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1145805
TOMBEAU 
deposees Z1 Saint-Denis. Le relief de ces figures est trouveaux depens 
d'une eavite faite dans une epaisse dalle de pierre. Elles avaient rem- 
place, dans Feglise Saint-Germain des Pres, des monuments beaucoup 
plus anciens, mais fort degrades, lorsque l'abbaye fut prise par les 
Normands. 
Vers la fin du X112 sieclc et le commencement du X111", on plaea dans 
les eglises beaucoup de ces tombes avec effigie en demi-relief, peu elevecs 
au-dessus du pave. Elles etaient tres-frequemment executees en bronze 
coule ou repousse, emaille, et consistaient en une plaque de metal posee 
aux quatre coins sur des colonnettes tres-trapues, sur des lions, ou 
simplement sur des cales. La tombe de Charles le Chauve, lalacee au 
milieu du choeur des religieux de Saint-Denis, ct dont la fabrication 
parait appartenir aux premieres annees du XIIIC siecle, etait ainsi com- 
posee. Nous en donnons (fig. 27) une copie d'apres le bon dessin de la 
collection Gaignieres. L'empereur est represente en demi-relief; sa tete 
repose sur un coussin, ses pieds sur un lion. La main droite tient le 
sceptre fleurdelise, la gauche une sphere. Il est vetu de deux robes et du 
bliaut, celui-ci et la robe de dessus fendus sur le cote, et du manteau 
rond attache sur Yepaule droite; il porte la couronne fleuronnee. Deux 
angelots, places dans les ecoingons du trilobe qui encadre la tete du 
prince, tiennent des encensoirs et des navettes. Aux quatre coins A de 
la plaque sont assises quatre statuettes düiveques. Une inscription en 
creux formait la bordure de la tombe. Le fond de la plaque est entiere- 
ment emaille en bleu, avec fleurs de lis et reseau or. Des plaques d'email 
incruste decoraient aussi les bordures des robes et du manteau. Quatre 
lions de laronze, reposant sur des colonnettes jumelles tres-courtes, de 
pierre, supportaient cette table (voyez Yelevation, fig. 27 bis), laissant 
un vide de 0'255 environ au-dessous d'elle 1. 
Nous ne possedons plus en France que quatre tombes de metal dans 
le genre de celle de Charles le Chauve. Deux sont sans emaux, ce sont 
les tombes des eveques d'Amiens, Ewrard de Fouilloy et Godefroy. L'un 
de ces deux monuments est d'une grande valeur comme art, c'est celui 
de Peveque Ewrard : la tete, les draperies, admirablement modelees, sont 
d'un style excellent. 
"Nous donnons (fig. 28) une copie de ce tombeau. Le personnage, demi 
ronde bosse, est fondu avec la plaque, et la table repose sur un socle de 
pierre tres-bas, avec six lions issants. Uevcque benit et porte la crosse. 
Deux anges thuriferaires, en bas-relief, encenscnt sa tete, qui repose 
sur un coussin richement decore. Deux clercs, egalement en bas-relief, 
tiennent des flambeaux. Les pieds du prelat reposent sur deux dragons. 
Une inscription et un bel ornement courant enveloppent la figure, e11ea- 
dree par une sorte de dais a sa partie superieure. Ueveque Ewrard de 
Fouilloy fut le fondateur de la cathedrale actuelle d'Amiens, commencee 
Cc monument a ätä envoyä ä la fonte en 1793.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.