Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1150643
i VOUTE ]  5M:  
Or, ce genre de voütes est un pas en arriere, non un progres. Les ber- 
ceaux ont une poussee continue et non repartie sur des points isoles; ils 
sont tres-lourds, s'ils sont de pierre; leur effet n'est pas heureux, et les 
penetrations des baies dans leurs reins produisent des courbes tres- 
clesagreables, que les Romains, avec juste raison, evitaient autant que 
faire se pouvait. 
On voit donc percer dans le texte naif du bon Philibert de l'0rme ce 
sentiment d'exclusion quand meme, a Yegard des procedes du moyen 
age, qui s'est devcloppe depuis lui avec moins de bonhomie. En effet, en 
marge du texte que nous venons de citer, il est dit en maniere de vedette : 
a L'auteur approuver la facon moderne (de l'0rme designe ainsi les 
voütes gothiques) des voütes, toutes fois ne s'en vouloir ayder. n Pour- 
quoi, puisqu'il les approuve? Il ne nous le dit pas. Quoi qu'il en soit et 
bien qu'il ne s'en aidat pas, il construisit, comme tous ses confreres, des 
voütes en arcs d'ogive, et il eut raison, car la plupart des exemples qu'il 
donne comme des nouveautes n'ont reellement rien de pratique ni de 
sorieux, s'il s'agit de fermer de grands espaces. En ceci Philibert de FOrmc 
prelude a la critique (si l'on peut donner ce nom a un blame irraisonne) 
de la structure du moyen age. Depuis lui, cette critique, quoique moins 
naive, ne raisonne pas mieux; mais elle est plus exclusive encore, et ne 
dirait pas, en parlant de la facon des voütes du moyen age, a laquelle 
u veritablement je ne veux despriser, ains plustot confesser qu'on y a faict 
a et pratique de fort bons traicts et difficiles n. Ce sont choses qu'on ne 
confesse plus au xlxe siecle, parce que les esprits logiques de notre temps 
pourraient repondre: a Si vous confessez que le mode a du bon, pour- 
quoi ne vous en servez-vous pas?n Mieux vaut ne rien dire, ou battre 
l'eau, que de provoquer de pareilles questions. 
La renaissance, quoi qu'en dise Philibert de l'0rme, ne changea donc 
pas de systeme de voütes pour les grands vaisseaux, et pour cause; mais 
elle complique ce systeme. Elle multiplia les membres secondaires 
plutot comme un motif de decoration que pour obtenir plus de soli- 
(lite. Et en eifet les voütes qu'elle construisit sont en assez mauvais etat 
ou meme sont tombees, tandis que la duree des voütes des cathedrales 
de Ghartres, de Reims, d'Amiens, defieront encore bien des siecles. Les 
voütes hautes de Feglise Saint-Eustache de Paris ne furent faites que 
pendant les dernieres annees du XVIe sieole, elles ne sont pas tres-so- 
lides ; leurs sommiers ne sont pas combines avec adresse, les arcs sont 
bandes en pierres inegales de lit en lit, ce qui, comme nous le disions 
plus haut, est une cause de deformations. Parmi ces voütes datant du 
XVI" siecle, on peut citer, comme remarquables, celles qui fermaient le 
choeur de Yeglise de Saint-Florentin (Yonne), et qui dataient du mlllell 
de ce siecle 1. 
1 Les arcs-boutants qui contre-butaient ces voütes ätnient mal combinäs, comme il 
arrive in presque tous les arcs-houtants de cette äpoque 5 puis les PÜements eXtÜieÜ-YS des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.