Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1150551
  535  [ VOUTE ] 
ces revasseries de tant d'auteurs qui ont ecrit sur l'architecture du 
moyen age sans avoir a leur service les premiers elements de la geomg 
trie et de la statique. Avouons-le, les artistes que tout raisonnement, 
fatigue, et qui seraient aises qu'il füt interdit de raisonner, meme en ar- 
chitecture, par une bonne loi bien faite, ct surtout rigoureusement appli- 
qucc , s'empressent de repetcr ces pauvretes a l'endroit de la structure 
gothique, et aiment bien mieux voir l'imitation d'un bonnet dwäveque 
dans une courbe qu'un principe de structure : le bonnet d'eveqne, en ce 
cas, ou l'aspiration de Yame dispense de toute etude et de toute discussion, 
ct la voüte gothique est passee ainsi au compte des niaiseries humaines; 
ce qui simplilie la question. Lorsqu'une seule courbe sert pour tous 193 
arcs d'une voütc, et si ces arcs pivotent sur la pile support, il est clair 
que, au-dessus de chaque pile, chaque partie de voüte donne exactement, 
la forme d'un pavillon de trompettel. Lorsque la portion superienm 
de ces courbes composees seule est modifiee, afin de poser toutes les 
clefs et les liernes, par consequent, de niveau ou dans un meme plan 
horizontal, la forme en pavillon n'en existe pas moins jusqifa une Cgr- 
laine hauteur au-dessus des naissances, et la variete des courbes supe- 
rienres modifie un peu la forme en pavillon, mais ne saurait la detruire 
pour Yaail. Il est clair aussi que les architectes devaient, par suite de 
l'adoption de ces arcs rayonnants donnant entre eux des angles egaux, 
quelle que fut la disposition des travees, soit carrees, soit barlongues, 
abandonner l'arc ogive, et donner a tous ces arcs rayonnants qui mm_ 
plissent chacun une fonction semblable une section semblable. C'est 
ce qui arriva. Il etait conforme a la marche logique des procedes adoptes 
par les constructeurs anglais de ne plus poser entre ces arcs des rangs 
de moellons , mais de les remplacer par de veritables panneaux de 
pierre, des dalles. Ce parti est adopte de l'autre cote de la Manche des 
le xve sieclc, soit sur des arcs disposes en pavillon de trompette, soit sur 
des arcs formant une suite de pyramides curvilignes avec portion de 
berceau. C'est ainsi qu'est construite la voüte de la chapelle de Saint- 
George, a Windser? La ligure [t0 montre unc de ces pyramides de 
voütes a l'extrados; comment sont disposes les arcs portant feuillures A. 
et comment entrent dans ces feuillures les panneaux B de remplissage: 
Les arcs tiercerons, compris entre les arcs ogives 0, aboutissent a unc 
ligne de niveau DD'. A partir de 130W) ligne jusqu'a la ligne des clefs CC", 
la vente forme un berceau compose de panneaux de pierre claves, por- 
tant en relief, les compartiments simulant alors des penetrations d'armes, 
1 011 a dgnnä ä cette forme la qualiücation de voüte en äventail; mais un äventail se 
dcivaloppe dans un seul plan : il n'est pas besoin de faire ressortir lc däfaut de präcision 
de cette dänonxination. 
2 Voyez le nxehnoire de M. le professeur Willis, sur les voülcs anglaises fiu moyen fige, 
ou, dans 1e tome IV de la Revue d'architecture de M. Daly, la traduction de ce travail 
et les planches ä l'appui-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.