Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1150491
 529  [ VOUTE 1 
motive la position verticale de cette contre-lierne, et ce qui est pal-faim- 
ment conforme aux conditions de resistance de ces arcs, lesquels n'ont 
plus besoin d'avoir autant de force 151 ou ils participent au reseau qu'au- 
dessous de ce reseau. Revenant ä la iigure 36, nous voyons que les clef,- 
A,AB, C, sont posees sur un cercle dont le point D est le centre; de sorte que 
les branches d'arcs DC, DA, DB, sont identiques. Les clefs E, C, F, divisent 
la branche de liernes transversale en quatre parties egales, comme 1a 
clef G divise la branche (le liernes longitudinale en deux parties egales. 
La clef H divise la branche d'arc A0 en deux parties egales, et, pour 
poser la clef I, on a reuni les points BH, AK, par des lignes, ainsi qu'on 
le voit en M. Ces deux lignes ont coupe le tierccron en deux points a, b; 
divisant en deux cet espace ab, on a marque le point P, centre de la clef l. 
En multipliant ainsi les arcs des voütes destinees a maintenir les rem- 
plissages, qui ne sont plus que des panneaux de pierre, il etait naturel 
de construire ces arcs eux-memes tout autrement que ne le sont les EIFCS 
des voütes francaises. 
Les arcs des voütes francaises sont, avec raison, bandes au moyen de 
Claveau); ayant entre lits peu d'epaisseur. (Yest-a-dire que dans un arc 
de voüte francaise, le constructeur a multiplie les joints, afin de laisser 
il cet arc une plus grande elasticite, d'eviter les jarrets et brisures, qui 
eussent ete, pour les voütains, une cause de dislocation. Quoique ces 
voütains conservent cux-memes une certaine elasticitc, il etait important 
1x.  67
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.