Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1150257
 505  [ vourn j 
sances de ces arcs eussent ete a des niveaux tres-differents, si l'on eüt 
voulu que leurs clefs fussent elevees a un meme niveau, puisque ces ares 
sont de diametres tres-differents, et alors surgissaient les diflicultes que 
nous avons signalees plus haut pour fermer les remplissages triangulaires 
voütes; ou si les naissances de ces arcs eussent eu;- placees au meme ni- 
veau, leurs clefs atteignaient des niveaux tries-variables. L'architecte em- 
ploie donc l'arc en tiers-point ou brise, qui lui assure toute liberte pour 
donner aux clefs les niveaux convenables. Ainsi, le rabattement B indique 
en l'b' Yarc-doubleau lb, en b'h' Yarc-doubleau bh, en c'e' une des bran- 
ches d'arcs ogives de la chapelle, en ob' Yarc-doubleau bf, en L"i' 1a 
branche d'arc ogive bi, et en b"p celle lu". ll resulte de ce trace que les 
cfefs cfi sont au ineme niveau, et que les clefs des deux arcs-doubleaux hb, 
bl, sont aussi sur une meme ligne de niveau, inferieure a celle des trois 
clefs cfi. Reste, sur cette ossature, ä bande? les tflanälas VÜÜWS, ICSCIUÜS 
reposent sur ces arcs en tiers-point. Les lignes de clefs de ces remplis- 
sages aboutissent necessairement au point culminant de chacun de ces 
ares et dorment les projections ponctuees zq_ , cr , et passent par la ligne 
d'axe cg. Une petite difticulte se presentait dans la partie pleine de 
la chapelle.  
Laal-chitecte avait du percer les fenetres D, non pas au milieu de la 
courbe kg, mais plus rapprochees de la pile centrale e, afin d'echapper 
le eontreJort C. Or, Farehivolte de cette fenetre tenant lieu de formeret, 
sa clef se trouve en t; la ligne de clefs ct divisait donc tres-irreguliere- 
mon; 1e triangle lcec; et il restait, de k en s, un espace entre l'extrados 
de cette archivolte et celui de la branche d'arc kc, qui pouvait embar- 
rasser le macon charge de bander la voüte sur le triangle lcec. La figure 
perspective E montre en F comment cette petite difficulte fut resolue. Le 
remplissage vente commence comme commencerait une coupole sur une 
partie circulaire; puis la surface courbe, gauchissant a mesure qu'elle 
süäleve, va chercher l'extrados de Yarchivolte et celurde la branche d'arc 
ogive En G, une projection horizontale indique la disposition des rangs 
de moellons tailles, a la naissance de la surface courbe entre les arcs. Sur 
le trace perspectif E on voit que les archivoltes des fenctres faisant fonc- 
tion de formerets penetrent dans la branche d'arc ogive d'axe, a sa nais- 
sance. On remarquera aussi que les naissances des arcs ogives de la cha- 
pelle sont a un niveau plus bas que les naissances des autres arcs, et que, 
par suite, les tailloirs des chapiteaux descendent d'une assise (voy. en y). 
Sauf quelques tatonnements, quelques points vaguement etudies, le sys- 
teme est complet, franc ; la liberte de l'architecte est acquise, et de ce 
premier essai il est facile d'arriver aux consequences les plus etendues. 
Le trace perspectif E montre bien que les remplissages triangulaires en 
moellons tailles reportent leur charge sur les nervures, sont bandes sui- 
1em- extrados, et que celles-ci remplissent exactement, a Saint-Denis 
deja, l'office de cintres permanents portant la voüte ou plutot une ren- 
nion de voütes. Par un reste de respect pour la tradition, peut-etre aussi 
1x.  6h
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.