Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1150208
[ VOUTE ]  500  
Mais ces Grecs des bas temps n'ont pas, dans la Syrie centrale, fait des 
voütes d'arete sur de grandes dimensions. Ils n'ont accepte, de Yheritage 
romain, que l'arc, le berceau et la coupole. Cependant ils se sont appro- 
pries ces formes en y ajoutant leurs dispositions rationnelles, et ces ten- 
dances sont assez marquees pour que les Occidentaux, qui virent ces 
monuments a la fin du x10 siecle, aient pu suivre cette voie, mais en 
allant beaucoup plus loin que n'avaient pu le faire les habitants de ces 
petites cites semees sur le chemin de la Perse a Byzance. 
Or, on peut le demander a tous les gens de bonne foi : admettre le 
principe de la structure des voütes romaines, et s'inspirer de l'esprit 
analytique du Grec, de son goüt pour le vrai, de son sentiment inne de 
la forme, pour, de ces elements, constituer un systeme complet, n'est-ce 
pas un progres? Et est-on en droit de repousser comme suranne ce sys- 
teme, si d'ailleurs on ne sait que reproduire la forme apparente de la 
structure romaine, sans yprendre meule ce qui en constitue le merite 
principal, Yeconomie des moyens et la simplicite d'execution? ll suffit, 
pensons-nous, de poser ces questions, pour que chacun puisse deter- 
miner ou s'est arrete le progres et oü commence la decadence. 
Adopter la voüte romaine, mais raisonner ainsi que l'ont fait ces 
artistes occidentaux du X110 siecle, est, a nos yeux, une des revolutions 
les plus completes, les mieux justifiees qui aient jamais ete faites dans 
le domaine de l'architecture. Que se sont-ils dit ces artistes? a En con- 
struisant leurs voütes, les Romains ont considere deux objets, une ossa- 
ture et un remplissage neutre; mais de ces deux objets distincts ils n'ont 
deduit qu'une forme apparente, une concretion, confondant ainsi la 
chose qui soutient, la chose essentielle et la chose soutenue, inerte. Si 
l'intention est excellente, si le resultat materiel est satisfaisant, le resul- 
tat, comme art, est vicieux; car, dans l'art de l'architecture, qui est une 
sorte de creation, la fonction reelle de chaque membre doit etre accusee 
par une forme en rapport avec cette fonction. Si une voüte fne peut se 
soutenir que par un reseau de nerfs, ce reseau n'est pas destine par l'art 
a etre cache, il doit etre apparent, d'autant plus apparent, qu'il est plus 
utile. Les Grecs ont admis cette loi, sans souffrir d'exceptions..." n Que 
les architectes occidentaux aient fait ce raisonnement en plein x11" siecle, 
nous ne Yaflirmerons pas; mais leurs monuments le font pour eux, et 
cela nous suffit. 
Les architectes romans avaient adopte tout d'abord la voüte en ber- 
ceau comme etant la plus simple et la plus facile a construire. Deja, vers 
la fin du x10 siecle, ils avaient nerve ces berceaux, non plus par des arcs 
plus resistants, comme nature de materiaux, noyes dans Fepaisseur 
meme de la voüte, mais par des arcs-douhleaux saillants 1 donnant une 
plus grande resistance a ces berceaux au droit des points d'appui. La 
poussee continue de ce genre de voütes les fit bientot abandonner. Res- 
1 Voyez Cousmucnos, fig. 3.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.