Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1150179
 ['97  [ vorm: ] 
non plus construites en blocages ou en moellons enduits, ou encore en 
moellons tailles et enchevetres comme dans le collateral de Yeglise Saint- 
Louis de Poissy.  
De leur cote, les Auvergnats cherchaient aussi le progres, mais seule- 
ment dans le mode d'execution, sans rien changer au systeme roman. 
Voici (fig. 20) l'appareil d'une des voütes dhrete tournantes du sanctuaire 
de Brioude. En A, est Farchivolte donnant sur ce sanctuaire. 
20]  X X f X2 f; 
ff ? 
W  Mäk 
 xÄTÜfXÜÄ la 
 ;1-j{x 
{H',ifix_  J, 5x 
LTÄW  
On voit que les architectes auvergnats n'avaient pas encore, au milieu 
du x11" siecle, admis les ares-doubleaux separatifs, et que la voüte de 
pierre repose directement sur le tailloir du chapiteau. Tout irregulier 
qu'il est, l'appareil des aretes est conforme a la theorie, compose de 
pierres d'un assez gros volume taillees avec soin. Entre les chapelles 
absidales, voici (fig. 21) comment sont disposees les penetrations des 
baies qui eelairent le eollateral. Les colonnes engagees portent la voüte 
elle-mente, et non les arcs, qui, dans les provinces du Nord, a cette 
(Epoque, sont deja charges de la soutenir. Cependant, dans la premiere 
travee du bas cote du choeur de Feglise Notre-Dame du Port, a Cler- 
mont, dont la construction est de plus de cinquante ans anterieure 
ä eelle de Yeglise Saint-Julien de Brioude, on remarque un arc- 
dguhleau separatif, tres-peu saillant, il est vrai, en partie noye par Con- 
sequent dans la voüte meme, mais enfin qui indique deja la tendance 
a diviser les voütes annulaires par travees. Cet exemple ne fut pas suivi 
dans le eollateral circulaire de Brioude, dont les voütes sont enegrg 
1x.  63
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.