Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1149965
[ VOUTE ]  1,75  
ment saillant 1L, puis un troisieme i, puis, toujours en retraite, un 
panneau de planches. En coupe, ces trois chassis et le panneau donnaient 
le profil indique en R dans la ügure La; ainsi se trouvait indique en saillie 
sur le cintrage le moule du caisson. Les macons pouvaient des lors 
executer tres-rapidement leur travail, comme l'indique le trace B 
figure 5. Ils bandaient sur les cintres les 155e de brique G, reunis au 
droit des entretoises par les etresillonnements H, egalement de brique, 
legerement bombes et poses sur une cerce de bois qu'on enlevait sitot 
Fetresillon laancle. Cette membrure de brique, repetant exactement la 
membrure de bois, laissait visibles les caissons, sur lesquels il n'y avait 
plus qu'a maconner un blocage de materiztux legers et mortier (voyez 
en S). ll est clair qu'au droit des panneaux M, ce blocage etait beaucoup 
plus mince qu'il ne Fetait le long des membrures. Ce blocage cellulaire 
formait alors comme autant de voütains carres compris entre les nerfs 
cotiersyou longitudes, et les bandes zonales, ou latitudes, de brique. 
Cette premiere operation, qui pouvait etre rapidement tcrminee, for- 
mait une croüte tres-resistante, bien ponderee, legerc cependant, et 
qui rendait dorenavant le cintrage de bois superflu. Celui-ci pouvait 
se dessecher, jouer dans ses assemblages, sans qu'il püt en resulter le 
moindre desordre. Mais une voüte hemispherique de cette etendue, 
d'une epaisseur de 0'250 environ, au droit des nerfs, n'eut pu offrir des 
garanties de duree serieuses pour des constructeurs qui pretendaient ne 
rien abandonner aux chances d'accidents, tels qu'un ouragan, une forte 
pression atmospherique, une oscillation du sol (et Rome n'en est pas 
exempte). Il fallait que ce reseau tout compose de nerfs relativement 
minces fut preserve, enserre, bride par une enveloppe protectrice. La 
calotte hemispherique regularisee a l'extrados par un betonnage, ou 
plutot un enduit grossier, les constructeurs chercherent le moyen le 
plus propre a garantir cette coque legere et fragile. C'est alors qu'ils 
durent adopter le systeme entrevu par Piranesi, systeme (m'explique la 
figure 6. De toutes les grandes coupoles connues et encore entieres, 
celle du Pantheon dQÄgrippa est la seule qui ne soit pas lezardee. Celle 
de Sainte-Sophie a du etre restauree a plusieurs reprises ; celle de Saint- 
Pierre de Home est lissuree d'une maniere assez grave 1. Nous croyons 
donc que c'est grace a ce jystemeieubleque la coupole du Pantheon de 
Home doit de s'etre conservee intacte, malgre des commotions terrestres 
1 Il faut dire que ces deux coupoles sont eleväes sur pendentifs; mais la nature des 
läzardes qui se sont produites dans la coupole de Saint-Pierre de Rome n'indique pas 
que ces desordres soient dus uniquement 51 des tassements. Il y a eu ruptures dans la 
calotte mäme eausees par un loger relevement de la zone des reins de la coupole. Les 
deehirures cuusäes par des tassements se sont au contraire produites (et cela devait Gtre) 
21 la base moine de la demi-sphere, ce qui motiva la pose d'un cercle de fer 51 cette base; 
ces lezardes sont suivant les longitudes. Les fissures observecs ä FGXÜLIIIOS de la Zone 
en contre-bas de la lanterne sont au contraire suivant les latitudes, et produisent une 
pression 51 l'intrados qui üt detncher des parties d'enduits et de mosaiques.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.