Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1149644
dominent. Ainsi les tetes d animaux sont bleu clair, les cercles blancs, les 
feuilles vert düämeraude et jaune paille. Les fonds sont rouges; le filet 
de gauche, turquoise, et le filet perle a cote, jaune or; le filet a droite 
commence par un blanc, puis des plaques pourpres alternent avec des 
bagues jaunes entre lesquelles est un vert; un filet bleu est accole a 
cette bordure, et, pres des cercles, un filet blanc. Le bleu saphir et le 
rouge occupent les moindres surfaces; les tons rompus clairs sont en 
majorite. Une architecture dans les tons verts, blancs, jaunes et bleus 
clairs, composee de deux colonnes avec une archivolte, ajoute a ces bor- 
dures et enveloppe le fond rouge sur lequel se dctachent les personna- 
ges, tenus egalement dans des tons limpides 1. Pour les chairs, les ver- 
riers rhenans emploient generalement des verres moins colores que 
ceux ehisis par nos artistes francais. Nous reproduisons ici (fig. 38) une 
tete d'un personnage (saint Timothee) qui se voit dans une fenetre de 
la chapelle de Saint-Sebastien accolee a Feglise de Neuwiller. Ce vitrail, 
dont il ne reste que la partie superieure, parait appartenir, comme style, 
a une epoque tres-ancienne ; cependant la forme des lettres de l'inscrip- 
tion placee au-dessus du nimbe ne saurait faire remonter ce vitrail au 
(lela du milieu du x11" siecle. Le caractere de la tete du saint est tout 
empreint de la tradition grecque et rappelle les plus anciennes mosai- 
ques de Saint-Marc de Venise2; ici les demi-teintes sont posees par ha- 
chures, retouchces sur quelques points au grattoir. Au total, Fexecution 
de ce vitrail n'indique pas Yhabilete qu'on observe dans l'exemple que 
nous avons donne (Iig. 29 bis). 
C'est a la lin du XIII" siecle seulement que les verriers rhenans parais- 
sent abandonner entierement les traditions de l'art du xnc siecle. C'est 
aussi a cette epoque, ainsi que le prouve la construction du choeur de 
la cathedrale de Cologne, que 1e style dit gothique s'empare de l'archi- 
tecture. Les maitres architectes, comme les maitres peintres, veulent 
alors depasser les modeles francais qui leur servent de types, ils pre- 
tendent aller au dela, et a cette epoque deja ils tombent dans le style 
maniere, que nous ne voyons apparaitre dans nos provinces que cin- 
1 Ces vitraux de la cathddrale de Strasbourg se voient encore aujourd'hui dans les 
fcnätrcs du bas c6t6 septentrional de la nef, qui date du X1110 siäcle; mais ils ont dvidenl- 
ment ätd rcplacäs 151 ct appartenaient ä Väglise du x11" siäcle. Le style des figures ne laisse 
pas de doute ä ce sujet.  
2 Le fac-simile de ce vitrail nous a ätä communiquä par M. Steixilieil. La chapelle 
51 laquelle il appartient passe pour avoir ätä bätie sous Charlemagnc, et en effet sa con- 
struction peut renloxiter 51 cette äpoque; mais nous ne pensons pas que la vcrribre donna; 
ici puisse avoir dtfi peinte avant le commencement du xne SiÜCIG.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.