Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1149620
[ VITRAIL ]  [m2  
charmantes dans des vitraux d'appartement, sont completement perdues 
dans la grande decoration monumentale et n'ajoutaient rien a l'effet. La 
palette des verriers s'etait enrichie de colorations nouvelles. Ces moyens 
de doublage leur permettaient d'obtenir certains tons d'une puissance 
inconnue jusqu'alors zils avaient des verres violets obtenus avec un dou- 
blage rouge sur un bleu pale, des verts obtenus au moyen de plusieurs 
couches de verres blanc, jaune et bleu superposes 1, des mordores obte- 
nus avec une couche jaune sur un pourpre ; ils employaient deja aussi 
les couleurs d'email sur le blanc, de maniere a obtenir des colorations 
douces et fondues, des bleus pales, des roses (pourpre d'or), des lilas. 
La rose de la sainteChapelle de Paris fournit maint exemple de ces 
applications de couleurs d'email qui tiennent bien, ce que l'on ne sait 
faire aujourd'hui.   
Tous ces perfectionnements de fabrication ne pouvaient cependant 
relever un art qui abandonnait ses veritables principes. Les derniers 
beaux vitraux de la renaissance que l'on voit a Bourges, a Paris, a Vin- 
cennes, a Sens, a Troyes, ne sont que des cartons de peintre reportes 
sur verre. Ces ceuvres peuvent avoir de grandes qualites comme compo- 
sition, comme dessin et modele, elles n'en ont aucune au point de vue 
decoratif. Leur aspect est confus, blafard ou dur; l'exil cherche peni- 
blement un dessin qu'il prefererait voir sur une surface opaque; les 
plombs, au lieu de faciliter la comprehension, la genent, parce que le 
dessin a etc coneu sans en tenir compte. La perspective, la succession des 
plans, manquent absolument leur effet et ne produisent que la fatigue. 
Nous convenons volontiers que le maniere du xve siecle et meme du 
xrve etait une deviation funeste de l'art chez les verriers, mais alors 
cependant les grands principes decoratifs de cet art n'etaient pas oublies. 
Nous preferons encore ces defauts ou ces faiblesses a la pedanterie des 
artistes du XVIÜ siecle, qui pretendaient transporter sur le vcrre des 
compositions plus ou moins inspirees des peintures des eccles italiennes 
de ce temps, et qui, pour montrer leur savoir comme dessinateurs, ne- 
gligeaient absolument d'observer les conditions qui conviennent seules 
a la peinture translucide. 
Nous ne devons pas omettre de parler d'une ecole de peinture sur 
verre qui, tout en n'appartenant pas a la France, n'a pas ete cependant 
sans exercer une influence sur les ecoles des provinces voisines de l'ESt. 
De meme que l'architecture rhenane du xne siecle a pousse des rameaux 
jusque dans la Lorraine et merne la basse Champagne, de meme 1120010 
des verriers rhenans s'est quelque peu infusee dans nos ateliers francais. 
1 Nous avons entre les mains un de ces verres verts, provenant d'une de ces ver- 
rieres du XVle siecle de la catliedrale de Carcassonne (Saint-Nazaire), qui est compose 
d'une assiette blanche verdätre, d'une couche jaune, d'une couche blanche, d'une couche 
bleue, d'une. fine lamelle blanche et d'une couche jaune. NOUS illclinons 41 croire que 
ces verres sont de fabrication venitienne.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.