Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1149511
A31 
VITRAIL 
il la valeur de l'argent, ne pouvait etre au-dessous de cette somme. Ainsi 
que nous l'avons dit, cette inegalite tfepaisseur des verres, qui rend la 
mise en plomb si difficile, est une des conditions d'harmonie et de viva- 
cite des tons. Quand les verres sont plans et egaux comme epaisseur, la 
lumiere les frappe tous, sur une verricre, suivant un meme angle, d'on 
resulte une refraetion uniforme; mais quand, au contraire, ces verres 
sont bossues et inegaux comme epaisseur, ils presentent exterieurement, 
a la lumiere, des surfaces qui ne sont pas toutes sur un meme plan 
vertical ; d'on resulte une refraction variee qui ajoute singulierement 51 
Yeclat relatif des tons, et qui contribue a l'harmonie. C'est ainsi que la 
perfection des produits est souvent en raison inverse de la (lualite de 
     
Pour sertir ces verres inegaux d'epaisseur et bossues, les verriers (les 
xnc et Xme siecles employaient des plombs peu larges, mais ayant beau- 
coup de champ (fig. 29), pousses au rabot sur lingots. Les ailes de ces 
plombs, epaisses, permettaient a l'ouvrier metteur en plomb de les ra- 
fflfffh 
ä 
battre sur les inegalites du verre, de maniere a maintenir parfaitement 
leurs bords, comme on fait de la bitte qui sertit un chaton. La section de 
ces plombs, quelquefois tres-fins, donne ou des plans droits, ou des sur- 
faces externes convexes (voy. en B). Leur champ, prononce relativement 
a Fepaisseur, permettait de les contourner facilement pour suivre toutes 
les sinuosites des pieces de verre. Ils etaicnt reunis par des points de 
soudure, Les plombs que nous possedons encore, datant du x11" siecle, 
sont tres-etroits; ils deviennent generalcment plus larges au XIIIC siecle, 
surtout dans les verriercs a grands sujets, et, entre eux et le verre, on 
constate souvent la presence d'un corps gras resineux, qui etait destine 
51 calfeutrer les interstices. 
Si les artistes de la seconde moitie du X1118 siecle ont execute parfois 
des verrieres avec negligence, il faut reconnaitre cependant qu'ils en ont 
produit une grande quantite dont l'aspect, au point de vue de l'harmonie 
des tous, du dessin et de Fexecution, ne laisse rien Z1 desirer. Parmi ces 
dernieres, nous citerons les panneaux de fenetres de la galerie du choeur 
de Feglise Saint-Urbain de Troyes (1295 environ). Trois de ces pan- 
neaux places du cote du nord sont executes avec une rare perfection. Ils 
se detaehent sur une grisaille; leurs fonds rouge, vert et bleu sont da- 
masquines de dessins d'une delicatesse extreme, enleves sur une teinte 
posee en dehors du vitrail, et non du cote de la peinture, ce qui donne 
un flou particulier 51 ces dessins. Les trois sujets represeutes sont : l'en-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.