Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1149274
 1107  [ VITRAIL ] 
draperies, dans la DlIVSiOHOIHlO des tetes, l'expression vraie du geste. (les 
modifications apportees dans l'art du verrier par Fecole laique ont une 
telle valeur, que nous croyons necessaire d'insister par des exemples. 
La figure 3 a fait voir un fragment d'un vitrail de la premiere moitie du 
X118 sieele tout empreint du faire grec-byzantin. La figure 5 montre dejft 
un progres accompli, une tendance vers l'observation de la nature, dans 
la maniere dont les draperies sont tracees. Or, ce roi de Juda representtl- 
ligure 5 ne peut avoir ete peint avant M115, puisqifil appartient a la 
jaartie de la cathedrale de Chartres qui date de 11m1. Voici maintenant. 
(fig. 1h) 11n panneau d'un vitrail de la cathedrale de Bourges, replace 
dans les verrieres du X1116 siecle, mais qui provient evidemment de 
Feglise batie pendant la seconde moitie du xnc siecleh Le dessin de ce 
panneau, qui represente les deux apotres Pierre et Paul, affecte encore 
de soumettre les plis des draperies aux nus; cependant il y a, dans les 
poses, les gestes et le faire des draperies, une tendance a s'affranchir 
de Yarchaisme greco-byzantin. Cette tendance vers Petude de la nature, 
en abandonnant les traditions grecques, est marquee d'une rnanierc dett- 
nitive dans les figures d'anges qui accompagnent la representation de la 
sainte Vierge du vitrail de la cathedrale de Gbartres, dit [Votre-Dame de 
la belle verriifre. Ce vitrail nous montre la figure de la Vierge assise, 
appartenant a Fecole du XIIÜ siecle. Mais ce sujet a etc entoure de bor- 
dures et d'anges qui datent d'une restauration faite pendant les premieres 
annees du X1115 siecle. 
Les tentatives vers le naturalisme sont evidentes dans ces restaurations 
ou adjonctions. Nous prenons, de cette verriere, un panneau (fig. 15) 
representant un des anges qui tiennent des flambeaux aux pieds de la 
Vierge, toute empreinte du style archaique du XIIÜ siecle 2. Les plis du 
vetement de cet ange ne sont plus traites suivant la tradition hieratique 
de 11200113 byzantine; il n'y a plus l'affectation a faire apparaitre le nu 
en depit du mouvement naturel des draperies. Ltartiste d'ailleurs s'est 
efforce de laisser voir le fond, afin de proliler nettement la silhouette 
de la figure. Les jambes, les bras, les ailes, se detachent autant que 
possible. 
Avec le style du dessin, le mode d'execution change egalement. 
Dans les vitraux du X118 siecle, les plus anciens, les demi-teintes sont 
employees; et cette partie essentielle du modele des vitraux merite un 
examen attentif, d'autant qu'elle a etc le sujet de discussions plus eten- 
dues que concluantes. Theophile 3 indique clairement le procede employe 
pour poser les demi-teintes. Il dit z a Lorsque vous aurez fait les ombres 
1 On sait qu'a la cathädralc de Bourgcs il existe cn-corc des fragments illlporfanlg des 
sculptures appartenant an xne siäcle (porches nord ct sud). 
2 Voyez l'ensemble de cette vcrribre dans la illonograplzie de la calhddrale de Char- 
tres, publicie sous la direction de Lassns (dessin (le M. Paul Dnrand). 
3 Diversarum arliunz Schcdula, lib. ll, cap. xxl. 

        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.