Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1149106
VITRAIL 
390 
une parfaite connaissance de ces lois, et nous avouons, quant a nous, ne 
les connaitre que par Fetude attentive de ces (BÜVPCS. Qu'ils soient ar- 
rives a ces resultats par un empirisme prolonge ou par des observations 
savantes recueillies en Orient, cela, au fond, nous importe assez peu ; le fait 
donne raison a leurs methodes. Car, de toutes les verrieres connues, 
celles du xn" siecle possedent seules cette harmonie claire et sure qu'on 
ne peut se lasser d'admirer; harmonie si franche, qu'a une tries-grande 
distance, et sans avoir besoin d'examiner 1e style des dessins, on recon- 
nait une de ces verrieres au milieu de beaucoup d'autres 1. Connaissant 
donc les proprietes plus ou moins rayonnantes des verres colores, les 
verriers du xne siecle ont pose et peint ces verres en raison de ces pro- 
prietes, et aussi de l'influence que les couleurs translucides exercent les 
unes sur les autres. 
Sachant, par exemple, que ce bleu limpide dont nous parlions tout a 
l'heure a, par-dessus toutes les autres couleurs, une qualite rayonnante, 
ils ne l'ont employe en grandes parties que dans des fonds ; et pour em- 
pocher le rayonnement de ces surfaces bleues d'influer d'une maniere 
facheuse sur les tons voisins (tous moins rayonnants, a des degres dif- 
ferents), ils ont charge ceux-ci de lineaments, de hachures, de details 
opaques en facon d'ecrans, afin de rendre a ces tons une intensite plus 
grande en vertu de cette loi expliquee figure 6; mais, d'ailleurs (toujours 
en vertu de la loi et de celle expliquee egalement ligure la), ils se sont 
bien gardes de salir ces tons par des ombres unies, eussent-elles ete 
merne translucides, et ont laisse toujours percer des parcelles du ton 
local a travers les reseaux ombreux les plus charges. Ces artistes ont 
encore use des verres blancs (uacres), comme appoint indispensable pour 
donner aux couleurs leurs rapports relatifs. Ainsi, dans l'exemple donne 
ligure 5, le branchage de l'arbre de J esse, quelques feuilles des bouquets 
sont coupees dans du verre blanc; mais ces parties lumineuses sont char- 
gees de details peints qui en attenuent Yeclat et la durete 2. 
Le fond bleu qui entoure l'arbre, sujet principal, et qui occupe tout 
le milieu de la fenetre, est combattu par deux larges bordures dont 
voici (fig. 7) la repartition ; car c'est par l'ensemble autant que par les 
details que se recommande cette composition. En A, regne le fond bleu 
sur lequel se (letachent en vigueur les tons des personnages et en lu- 
miere les branchages de l'arbre. En B, sont des prophetes sur fond rouge. 
Ces prophetes sont principalement vetus de bleu et de jaune fumee; ils 
1 Voyez, entre autres, les verribrns occidentales (le Notre-Dame de Clmrtrcs; celles 
de Püglise abbatiale de Saint-Denis, fabriquäes sous l'alibi? Suger; WIÜÜIQUÜS VÜTÜÜFCS 
du Mans, de Veudäme, dängers. 
2 Voyez, pour lu "coloration gänämle de cette verriäre, la Monvgraphie de Notre-Dame 
de Chartres, par J. B. Lassus. Cette verribre est träs-üdielcment COPiÜG P"? M- P- DUT-Nid. 
L'exactitude du dessin et du modelfä ne saurait ätre plus COTHPWÜ: mflis 111 C010ration 
donnäepnr la chromolithographie ne peut rendre -l'el1"et des rapports des couleurs trans- 
lucides. Ainsi les bleus sont lourds ct sombres, les verts durs, etc. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.