Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1149022
[ VITRAIL j  382  
Cette palette composee, les verriers procedaient comme l'indique le 
moine Theophile. Ils tracaient sur un carton les lineaments principaux 
des figures et ornements. Ces lineaments principaux donnaient les plombs; 
ou plutot les plombs n'etaient que le dessin scrupuleux de toutes les 
parties. En composant son carton, l'artiste pensait a la mise en plomb ; 
cela ressort clairement de l'examen attentif des verrieres du xne siecle, 
puisque les contours sont toujours appuyäs par un plomb qui fait ainsi le 
trait general. Sur ces cartons, les artistes peignaicnt-ils toutes les, om- 
bres, demi-teinles et lineaments interieurs? Nous ne le croyons pas, 
pour deux raisons: la premiere, c'est qu'il arrive parfois que des pieces 
de verre n'ont ete que decoupees, et, par manque de temps ou par oubli, 
elles n'ont point etc achevees de peindre ; la seconde, que parfois aussi 
un meme carton a servi pour deux figures, en pendants par exemple, et 
que le modele interieur differe dans ces deux figures. Il y a tout lieu 
d'admettre que le maitrc tracait les contours sur le carton, avec quel- 
qucslineaments interieurs principaux; que les ouvriers coupaient les 
verres sur ce carton en calquant les lineaments principaux comme points 
de repere, et que les verres asscmbles provisoirement sur le chassis, 
il l'oppose de la lumiere du jour, on les peignait d'inspiration, sans re- 
courir a un carton opaque modele d'avance. 
La llgure 3' fera comprendre cette facon de proceder. En A, nous 
avons trace le carton prepare parle maitre; en B, le modele fait sur les 
verres memes, lorsqu'ils ont ete coupes et assembles provisoirement sur 
le chassis acontre-jour. On concoit comment avec un dessin aussi prccis, 
donnant les plombs, il n'etait guerc necessaire d'indiquer sur le carton 
tout le modele. Les lignes ponctuees sur la figure A donnent les plombs 
de jonction qui contrarient les contours. Pour eviter de trop grandes 
pieces de verre, le maitre a trace, sur le manteau, la bande a, qui est 
d'une autre couleur et que les plombs dessinent franchement. 
Il fallait necessairemeut que les ouvriers peintres charges d'apposer 
la grisaille ou le modele sur les morceaux de verre decoupes d'apres le 
carton sussent dessiner. Il est vrai de dire qu'alors en Occident, comme 
dans les ecoles byzantines, on avait de veritables procedes pour peindre 
une tete ou un vetemcnt? ; et ces procedes etaient, atoutprendre, etablis 
sur une longue et profonde observation des effets decoratifs. Il suffisait 
donc, des que le maitre avait trace le carton (et alors le style lui appar- 
tenait), de trouver des ouvriers habiles de la main et assez imbus des 
procedes traditionnels pour peindre sur les verres coupes le modcle co11- 
venable. Nous ne comprenons pas l'art de la peinture de cette faqon au- 
jourd'hui, et il ne faut pas le regretter, s'il s'agit de tableaux faits pour 
1 D'un vitrail de la cathddralc du Mans, commencement du X119 siiaclc, roprdsentazlt 
lüäscension. 
2 Voyez le Manuel d'z'conograplzz'e chreftienne grecque e! lüfimä avec 11110 illtwdllction 
par M. Didron, traduit du manuscrit byzantin par le docteur Paul Durand. Paris, 18135.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.