Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1148928
[ VIERGE 1  372  
de 1260 environ. On voit aussi, sur les tympans des cathedrales de Senlis- 
et de Paris, de tres-beaux bas-reliefs qui representent la mort de la 
Vierge. A cette scene le Christ est present, et recoit l'aime de sa mere. 
dans ses bras t.  
Le nombre et la nature des vetements que les artistes du moyen age 
donnent a la Vierge ne se modifient pas du X118 au xve siecle. La diife- 
rence n'est que dans la maniere de porter ces vetements, qui se compo- 
sent toujours d'une robe de dessous, ample et longue, montant jusqu'au 
cou, avec manches etroites et ceinture, d'un manteau et d'un voile par- 
dessus les cheveux, sous la couronne. Ce voile descend sur les epaules 
jusqu'au milieu du dos. 
Pendant les XIIE et XIII" siecles, le manteau laisse voir le devant de la 
robe et se drape plus ou moins amplement sur les bras ; mais, vers la {in 
du XIIIÜ siecle, le manteau revient d'un bras sur l'autre et masque le 
devant de la robe, dont on ifapercoit plus que le sommet et le bord 
inferieur. 
Les couleurs donnees aux vetements de la Vierge sont le rouge et le 
bleu: le rouge, quelquefois le blanc, pour la robe; le blanc pour le voile, 
et le bleu pour le manteau. Les broderies qui sont iigurees en or sur ces 
etoffes sont: le lion de J uda rampant, dans un cercle; de petites croix 
fichees, et la rose heraldique.  
VIERGES SAGES ET FOLLES.  La parabole des vierges sages et des vierges 
folles est sculptee sur un grand nombre de nos monuments religieux. 
Dans nos cathedrales, les Vierges sages sont presque toujours sculptees 
sur le jambage de la porte principale, a la droite du Christ; les Vierges 
folles sur le jambage de gauche. Au-dessous des Vierges sages, qui ha- 
bituellement sont au nombre de cinq, est figure un arbre feuillu, et au- 
dessous des Vierges folles, en nombre egal, un arbre au tronc duquel mord 
une cognee. Au-dessus des Vierges sages, une porte ouverte; au-dessus 
des folles, une porte fermee. A la cathedrale de Sens, les jambages de la 
porte principale possedent leur collection de vierges, qui datent de 1170 
environ, bien que sur le trumeau soit elevee la statue de saint Etienne ; 
mais tout porte a croire que cette statue de saint Etienne a ete posee la 
apres la chute de la tour meridionale, au moment ou, par suite de cette 
chute, on dut remanier une bonne partie de la facade occidentale, et 
que l'on relit le tympan de la porte principale. Pour nous, cette statue 
de saint Etienne occupait le trumeau de la porte de droite avant la ruine 
de la tour. Sa position au trumeau central derange completement toute 
l'iconographie de la partie ancienne de cette porte, faite pour accompa- 
gner la statue du Christ. 
A la cathedrale d'Amiens, on voit les Vierges sages et folles sculptees. 
sur les jambages de la porte centrale, des deux cotes du Christ; de meme 
1 Les litanies de la Vierge sont parfois figuräes sur nos äglises; on les voit sculptäes 
dans l'une des chapelles du xvxe siäcle de la curieuse äglise de la Ferlä-Bernard.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.