Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1148733
 353  [ VANTAIL ] 
decoupees en maniere dkäcailles ou de lambrequins (fig. 7), maintenues 
les unes sur les autres, ainsi que l'indique la section A, avec force clous 
qui penetraient dans le bois. Ce vantail etait attache ä une porte de 
l'abbaye de Saint-Bertin, ä Saint-Omerh Il parait egalement remonter 
au XIVe siecle. (Ifetait ainsi (sauf les ornements) qifetaient habituene- 
ment bardes des vantaux de poternes des  chateaux, quelquefois meme 
des habitations privees. On se contentait le plus souvent, pour les van- 
taux de portes des maisons et hbtels, de garnitures de tetes de clous 
plus ou moins ouvragees (voyez GLOU), posees en quinconce ou suivant 
la trace des traverses et decharges contre lesquelles les frises s'appli- 
quaient.  
Ainsi que nous l'avons dit plus haut, il ne nous reste, en France, 
aucune trace de vantaux de portes du moyen äge revetus de bronze; 
cependant plusieurs eglises en possedaient. Dom Doublet "1 parle des 
portes faites d'apres les ordres de Fabbe Suger pour la facade occiden- 
tale de la nouvelle eglise. Ces portes etaient, paraitrait-il, tries-riche- 
ment decorees de lames de bronze dore et emaille. a Il fit venir (Suggp), 
a dit D. Doublet, plusieurs fondeurs et sculpteurs experimentes, pour 
1 Dessin de la collection Garneray. 
2 Antiquites et recherches de l'abbaye de Saint-Denys en France, liv I chzÄp nm; 
 a   
IX.  [35
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.