Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1148600
[ UNITE ]  3110  
On ne saurait mieux parler, mais on comprendra qu'il est difficile a un 
architecte qui, pour exprimer sa pensee, va puiser a des sources tres- 
diverses, de remplir ce programme. Nous reconnaissons volontiers que 
beaucoup d'architectes, de nos jours, n'admettent pas la loi dunite, 
qu'ils en nient la puissance, et preconisent une sorte d'eclectisme vague, 
permettant a la pensee de l'artiste d'aller chercher dans le passe, au 
nord et au midi, les expressions propres a donner une forme a cette 
pensee. (les artistes affirment que, de cet amas de documents meles, 
il sortira l'architecture de l'avenir. Peut-etre; mais, en attendant, celle 
du present n'exprime le plus souvent que le desordre et la confusion 
dans les idees. 
Nous ne sommes pas de ceux qui nient Putilite de Fetude des arts 
anterieurs, d'autant qu'il n'est donne a personne d'oublier ou de faire 
oublier la longue suite des traditions du passe; mais, ce que tout esprit 
reflechi doit faire en face de cet amas de materiaux, c'est de les mettre 
en ordre, avant de songer a les utiliser. Que fait celui qui herite d'une 
riche bibliotheque, si ce n'est d'abord d'en classer les elements suivant 
un ordre methodique, afin de pouvoir s'en servir le jour ou il en aura 
besoin? Faut-il encore qu'apres ce premier classement, il ait fait au 
moins un resume analytique de chacun des ouvrages de cette biblio- 
theque, dans son cerveau, alin de pouvoir choisir et profiter judicieu- 
sement de ses choix. Parmi toutes les architectures qui meritent d'etre 
signalees dans l'histoire du monde, il n'en est pas une qui ne procede 
             
ce qu'il convient de rechercher. Les besoins auxquels l'architecture se 
propose de satisfaire ne sont pas tres-varies. Il s'agit toujours d'abriter 
l'homme, soit en famille, soit en assemblee, et de lui permettre, sous ces 
abris, de vaquer a des occupations, ou de remplir des fonctions plus ou 
moins etendues, suivant que son etat social est plus ou moins complique. 
Si ces premieres conditions diiferent peu, la maniere d'y satisfaire est 
tres-variee. En elfet, l'abri peut etre fait de bois ou de pierre; il peut 
etre creuse dans le tuf ou faqonne en terre; il peut se composer de par- 
ties juxtaposees ou superposees; il peut n'avoir qu'une destination tran- 
sitoire ou defier l'action du temps. C'est alors que l'art intervient et que 
la loi d'unite sfetablit, et s'etablit naturellement, parce que tout, dans 
l'ordre cree, n'existe que par Funite d'intention et de conception. On 
veut faire une cabane de bois, on coupe des arbres: unite d'intention. 
On reunit ces arbres en utilisant leurs proprietes : unite de conception. 
Quoi qu'on puisse dire et faire, c'est donc sur la structure, d'abord, 
           
bois ou du Pantheon de Rome. La nature n'a pas procede autrement, et 
il est plus que temeraire de chercher des lois en dehors de celles qu'elle 
a etablies, ou plutot de nous soustraire a ces lois, nous qui en faisons 
partie. Les decouvertes dans les sciences physiques nous montrent 
chaque jour, avec plus düävidence, que si l'ordre des choses creees ma-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.