Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1148574
 337  [ TYMPAN ] 
position du tympan de la porte centrale (voy. PORTE, fig. 65), en suppri- 
mant cette fois le linteau et en 1e remplacant par un developpement 
des corbeaux? Plus tard, vers la fin du xive siecle, les linteaux supportant 
les tympans furent frequemment remplaces par des arcs surbaisses. Les 
corbeaux etaient ainsi supprimes; ces arcs surbaisses s'appuyaient sur 
les jambages et sur le trumeau ayant une saillie prononcee et deeoupant 
80H couronnement en avant du tympan, le plus souvent ajoure et garni 
de vitraux. Les sujets en ronde bosse qui remplissaient ordinairement 
les tympans du X1112 siecle faisaient ainsi place a un fenestrage garni 
de vitraux. Comme nous l'avons dit, la Champagne avait, la premier-e, 
adopte ce parti des le X1116 siecle. Les portes de la faoade occidentale de 
la eathedrale de Reims le prouvent. Dans ce cas, le linteau portait une 
Yeritable fenetre avec ses vitraux colores, a la place des bas-reliefs. Il 
Semble toutefois que la disposition des tympans pleins, decores de sujets 
en ronde bosse, est preferable a ces fenestrages. En effet, les voussures 
garnies de statuettes forment un entourage, une sorte d'assistance au 
Sujet principal decorant le tympan; si ce tympan est vide, ces rangees 
de voussures n'ont plus de raison d'etre au point de vue de l'iconogra- 
phie. Les maitres de la meilleure periode du X111" siecle dans Plie-de- 
France l'avaient compris ainsi. Mais les belles conceptions iconogra- 
phiques s'alterent deja dans les provinces voisines des le milieu de ce 
Siecle, et les architectes n'admettent plus, souvent alors, la sculpture 
que comme un motif de deeoration, sans trop se preoccuper de Yunite 
ÜGS compositions d'ensemble. Ce n'est pas a nous a leur en faire un 
TÜPPOche, car, dans les edifices religieux que nous elevons, il est rare 
(1116 la statuaire sortie des ateliers de divers artistes, et faite sur com- 
mandes isolees, presente un ensemble iconographique dirige par une 
penses, Admettant que chaque figure ou chaque bas-relief soit un chef- 
dimüvre, ce defaut dans la conception generale, ce manque d'unite dans 
Tinlention produit un assez triste effet. Il faut dire que le cierge, peu 
familier avec ces questions, preoecupe d'autres interets, plus importants 
peut-erre au point de vue religieux, ne donne plus ces beaux pro- 
äfälnmes dümageries qui sont si complets et si largement concus dans 
les grandes eglises du domaine royal de 1180 a 12110. Son goüt ne le 
porte plus 51 aifnef la belle et grave statuaire si bien ordonnee pendant 
notre meilleure periode du moyen age. Le joli, un peu fade, inaugure 
21H XVIe siecle par Fecole des Jesuites, ou le style italien de la basse 
renaissance, dominent toujours dans l'esprit des personnages qui, par 
leur situatign dans YEglise, pourraient contribuer a rendre aux ouvrages 
de statuaire religieuse la virilite et le beau style qu'ils ont perdus. 
Il est cependant quelques-unes de ces compositions de tympans du 
Xve siecle qui ne manquent pas de grandeur. Nous citerons, entre 
autres, les tympans du portail principal de la cathedrale de Tours, qui 
date de la fin de ce siecle. Celui de la porte centrale (fig. La) est a claire- 
Voie, avec une Sorte de double linteau ou plutot de double imposte on. 
1x.  113
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.