Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1148062
TRIFORIUINI 
286 
trique a la trace bd (voy. en M). Les baies F sont des roses. Il est clair 
que l'architecte de Yeglise de Moret n'a fait quünterpreter a une petite 
eehelle ce qui avait eus fait 51 Mantes quelques annees avant lui. 
Ces exemples, ces decluctions varices, montrent combien ces maitres 
cherchaient sans cesse a perfectionner ce qu'ils voyaient faire autour 
d'eux. Sans abandonner le principe admis, et sans imiter platement ce 
qui semblait prcsentcr les resultats les plus satisfaisants, ils pretendaient 
au contraire develolaper ce picincipe, en tirer toutes les consequences; 
et, avant tout, ils savaient qu'un systeme de structure doit etre modifie 
en raison de la dimension des edifices. 
Mais, dans d'autres provinces, on procedait differemment : le triforium 
ifetait, des le x18 siecle, qu'une claire-voie ouverte dans le mur d'ados- 
sement du comble du collateral; claire-voie laissant penetrer le regard, 
de Yinterieur, sous la charpente. Cependant, a l'origine, ces ouvertures 
etaient plutot des fenetres percees de distance en distance dans les 
tympans d'une arcature aveugle, qu'une galerie (voy. TFRAvEE, fig. 2). Ce 
n'est que vers le milieu du xne siecle que Yareature aveugle, avec 
fenetres donnant sur les combles des bas cotes, se transforme en claire- 
voie. Le chmur de la cathedrale de Langres, qui datede cette epoque, 
nous fournit un bel exemple de ces arcatures s'ouvrant dans le mur d'ados- 
sement de la charpente du collateral. La ligure 8 donne le geometrzil du 
triforium de la cathedrale de Langres, en supposant la travee developpee 
sur un plan droit, cette abside etant circulaire. En A, est trace le plan. 
La voüte B est un cul-de-four en tiers-point dans! lequel penetrent les 
fenetres hautes C. Les colonnettes jumelles 1 supportent la double arcade 
qui compose la galerie entre chaque pilier du rond-point. Ce parti 
pouvait etre adopte dans une abside, la ou les travees sont etroites. Il 
eut ete dangereux de faire porter des tympans larges et epais sur une 
suite de colonnettes. Aussi, dans la nef de la meme eglise, le triforium 
n'est-il qu'une arcature aveugle percee d'une baie cintree a chaque 
travee. Meme systeme adopte a la cathedrale d'Autun, qui est quelque 
peu antericure a celle de Langres. Les architectes tenaient cependant 
a occuper l'espace compris entre les archivoltes des collaterztux et les 
fenetres hautes par des claires-voies; les arcatures aveugles ne presen- 
taient qu'une decoration plate et sans utilite. Le maitre auquel on 
doit la cathedrale de Sens, dont la construction presente des dispositions 
si interessantes, eut l'idee, vers la fin du X110 siecle, d'etablir un triforium 
d'apres un principe nouveau alors. Afin de bien porter les parties supe- 
rieures, qui se composaient primitivement d'un fenestrage avec haut 
appui et pile intermediaire, il divisa de meme la galerie en deux travees, 
avec pile intermediaire portant sur la clef de Parchivolte du collateral. 
Puis, dans chacune des travees, il etablit une arcature jumelec reposant 
sur une colonnette et deux pieds-droits. La figure 9 donne en A le plan 
A l'article CHAPXTEAU, Qoycz la figure 15.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.