Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1147973
277 
TRIFORIUISI 
et la galerie et le milieu du vaisseau. Le demi-berceau avec arcs-dom 
bleaux, qui nait au-dessus de ces fenetres, contre-bute la voüte centrale 
On berceau, renforcee d'arcs-doubleaux. (l'est le systeme adopte dans 
les eglises auvergnates, mais plus developpel.   
Le developpement du triforium dans Feglisc Saint-Sermn de Tou- 
louse ne permettait pas cependant d'ouvrir des jours directs dans la 
nef. Sous le climat du Midi, ce moyen pouvait suffire; mais sous leciel 
brumeux du Nord, la lumiere transmise par ces seconds _]Ol1l'5 n'eclairait 
(11131 peine les nefs hautes : il fallait que des fenetres s'ouvr1ssent direc- 
tement sur ces nefs au-dessus du triforium. Aussi, dans les provinces 
situees au nord de la Loire, on ne cessa point de pratiquer des ouver- 
tures direetes sous les charpentes, et quand on renonca aux charpentes, 
Sous les voütes qui durent les remplacer. Ce fut une des causes qui 
empochgpent 165 architectes du Nord d'adopter la voüte en berceau 
(VOYOZ V0eTE),et qui les contraignirent a chercher des combinaisons de 
voütes düirete. Les tympans sous les formerets des voutes permettaient, 
en effet, d'ouvrir des baies dans la hauteur meme de ces voütes. Toute- 
fois on ne renonoait point au triforium voüte, qui est regarde comme 
un moyen propre a maintenir les mursudes hautes nelfs dans le plan 
vertical, et a contre-buter les ventes qui les surmontaient. Plusieurs 
Üglises de Fepoque de transition nous montrent les diverses tentatives 
faites en ce sens par les maitres des provinces franoaises du Nord. Nous 
citerons en premiere ligne Peglise abbatiale de Saint-Germer (Oise), dont 
1a construction remonte a la moitie du XIIe siecle 2. Les travees du choeur 
de cette eglise possedent, au-dessus du collateral, un triforium voüte 
a la romaine, sans arcs ogives. Cette galerie s'ouvre sur Feglise par une 
arcature, et le comble qui la surmonte recouvre des arcs-boutants des- 
tines a maintenir la poussee des ventes hautes. 
La coupe (hg. li) faite sur cette galerie explique le systeme de structure 
adopte. Les demi-pignons AB qui selevent sur les arcs-boutants servaient 
aussi a porter la couverture, qui se composait d'un solivageavec demi- 
fermes dans les parties circulaires. Desbaies C sont percecs sous ce 
comble en appentis, et donnent dans Feglise, au-dessous d un etroitpas- 
sage de Service mgmagg, en D, afin de faciliter lentretien des verricres 
des fenetres superieures F. 
La figure 5 donne Pelevfation interieure de ce triforium, avec les 
1 Voyez i: l'article Pnovonnos, fig. 2, la coupe transversale de Feglise Saint-Scrnin 
de Toulouse. Voyez aussi les Archives des monuments historiques, publiecs sous les aus- 
PiCES du ministre des Beaux-Arti- 
2 Ifäglise abbatiale de Saint-Germer est, comme structure, en retard sur Päglisc ah- 
batiale de Saint-Denis, et sur les cathedrales de Noyon, de Senlis et de Paris; elle appar- 
tient ä une ecole moins avancec, qui tient encore par bien des points au systeme roman : 
fiesf pour cela que nous la mettons ici en premiere ligue, sinon par la date (car elle ne 
Ülb elevee qu'en 1160), mais par le style-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.