Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1147909
[ TRIBUNE ]  270  
siens, d'autres pour les habitants du chateau, pour les familiers. la 
garnison et tout le service se tenaient sur le pave, a rez-de-chztussee. 
Il arrivait souvent meme que ces tribunes etaient faites de bois. Les 
granctsalles des chateaux possedaient egalement de ces sortes de tri- 
bunes de menuiserie peinte et decoree detoffes. On y plagait les musi- 
ciens les jours de fete et de banquets, les femmes ou des personnes 
etrangeres auxquelles on voulait faire honneur les jours de plaids. (les 
sortes de tribunes etaient elevees dans un angle de la salle, et l'on y 
arrivait par des escaliers exterieurs. 
Dans les eglises, on suspendait aussi des tribunes de bois pour recevoir 
des orgues, des chmurs ou des personnes privilegiees. A la cathedrale 
de Reims, on voit encore les restes d'une de ces sortes de tribunes 
accolee au pignon nord du transsept, et qui date du xve sieele. Au-des- 
sus de la porte d'entree principale de la cathedrale d'Amiens, il existe 
egalement une tribune de bois, dont la construction remonte a 1500 
environ, et qui porte sur une ferme armee, masquec derriere trois arcs 
en menuiserie. 
Lleglise Saint-Andoche de Saulieu (Gote-dOr) possfede encore une 
jolie tribune de bois de la fin du xvc siecle, ail-dessus de la perte cen- 
trale. La figure 5 en donne Yelevation perspective, prise de Yinterieur 
de la nef. 
En A, est trace le systeme de construction de ces tribunes de char- 
pente et menuiserie. L'entrait B est entaille a mi-bois pour laisser 
passer le poincon C, qui s'eleve jusqu' a la longrine D et reqoit les deux 
arbaletriers E. Les liens G soulagent les parties intermediaires de l'en- 
trait, le pied de cesliens reposant sur les murs lateraux en I et venant 
s'assembler a Fextremite inferieure du poineon G rendu fixe par les deux 
arbaletriers E. Une doublure decoree masque Pentrait, et la balustrade 
de menuiserie fixee de B en D sur cette doublure et sur la longrine D 
roidit tout le systeme. Le solivage repose sur une lambourde llxee der- 
riere Fentrait. C'est un systeme analogue qui est applique a la cathedrale 
dltmiens, quoique 1a portee soit beaucoup plus grande 1. La ferme de 
charpente formant le devant de la tribune est divisee en trois travees 
(voyez en P). De meme les poincons F sont entailles a mi-bois dans l'en- 
trait H. Le trapeze KLMN maintient la tete de ces poincons qui reeoivent 
les pieds des liens 0. Les assemblages des arbaletriers sont maintenus 
dans Fentrait par des etriers boulonnes et par les deux contre-fiches K, N. 
Une triple arcature en menuiserie, qui parait suspendue, masque les 
poineons, les liens, et contribue encore a donner du roide a tout l'ensem- 
ble. Ces arcatures retombant sur des culs-de-lampe en l'air ne sont 
donc pas un vain ornement, mais sont 1a veritable decoration de la 
structure en charpente. 
1 La portäc de la tribune Ade Päglise Saint-Andoche de 
celle de la cathädrale (Hkmiens est de Ml mätres.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.