Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1147834
 263  [ TRIBUNE ] 
en souvenir de la place qifoccupait, dans la basilique romaine antique, 
le preteur. Des peres de Fliglise donnent parfois le nom de tribunal 
a l'un des ambons places des deux cotes du choeur, notamment 
a celui du haut duquel on lisait TEvangile aux fideles assembles dans 
les nefs   
Le dessus des jubes, d'on on lisait egalement FEvangile et d'on l'on 
instruisait les Iideles, prit des lors le nom de tribune. Par extension, on 
donna le nom de tribune, dans Peglise, a toute partie elevee au-dessus 
du sol, soit sur des colonnes et des arcs, soit sur des encorbcllernents 2. 
C'est ainsi que ces ediflces religieux eurent leurs tribunes du jube, des 
orgues, de l'horloge, du tresor; parfois aussi des tribunes particulier-es 
reservees a quelques fideles privilegies, a de grands personnages, aux 
familles des fondateurs, etc. On monte a ces loges, relevees au-dessus 
du pave, par des escaliers donnant, soit dans Feglise, soit dansdes bati- 
ments voisins, quand elles sont privees, dest-Ei-dire reservees a certains 
personnages. Les tribunes etaient encore un moyen d'augmenter les 
surfaces donnees aux üdeles dans de petites eglises. Nous n'avons a nous 
occuper ici que des tribunes comprises comme annexes interieures et 
elevwäes des eglises, non comme sanctuaires, ambons ou jubes (voy. J une, 
Gironnn). Or, l'usage des tribunes remonte assez loin. Galbert raconte 
comment, en 1127, Charles le Bon fut assassine dans la tribune ou il 
citait monte pour prier avec Thancmar, chatelain de Bourbourg; tribune 
pratiquee dans Feglise Saint-Donatien, a Bruges. Les corps de ces deux 
personnages ayant etc transportes dans le choeur par les religieux 
pour etre inhumes, le parti qui avait fait consommer le meurtre resolut 
de les enlever : u La nuit suivante, le prevot ordonna de munir d'armes 
(l Feglise et de garnir de sentinelles la tribune (solarium) et la tour, afin 
K qu'il püt s'y retirer avec les siens en cas d'attaque de la part des 
(f citoyens. D'apres l'ordre du prevot, des chevaliers entrerent armes cette 
u nuit dans la tribune de Yeglise  Ces miserables (les partisans) ne 
(K pouvant s'emparer des lieux inferieurs de Yeglise, avaient encombre 
w de bois et de pierres l'escalier qui menait a la tribune, en 501W que 
a personne ne pouvait y monter et queux-memes ne pouvaient descen_ 
H dre, et ils chercheront seulement ase defendre du haut de la tribune 
u et de la tour. Ils avaient etabli leurs repaires et leur demeure entre 
(v les colonnes de la tribune, avec des tas de coffres et de bancs, d'on ils 
H jetaient des pierres, du plomb, et toutes sortes de choses pesantes sur 
(i ceux qui attaquaient..." Enfin, les chanoines de Feglise, montant du 
H choeur dans la tribune par des echelles4..... v (les curieux passages 
1 Encore en 1527, au Cgncilc de Lyon : u Evangelium alla voce in tribuna et capella 
crucis more s0lii0..... dicrit et evangolizavit. r: 
2 En latin, solarium. 
3 Galbert, Vie (le Charles le Bon, chap. m, irad. de M. Guizot. 
4 Id., ibz'd., chap. xw.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.