Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1147798
 5259  [ TnAvEE ] 
cathedrzile de'Sees, dont nous tracons en A (fig. il) une des travees 1. Le 
sol du ehozur est au niveau B, celui du eollaterztl en C. La galerie 
(triforium), sous la fenetre haute, est ajouree jusqu'au niveau d'un 
appui D, derriere lequel passe le cheneau. La claire-voie posterieure 
de eettegalerie ne reproduit pas exactement le dessin de Farcature 
zinterieure (voy. TRIFORIUBI). Comme a la cathedrale d'Amiens, tous les 
espaces laisses entre les piliers, sous les voütcs, sont remplis par des 
fcnetres (leeorees de vitraux; de telle sorte que ces travees presentent 
une surface considerable de peinture translucide de Felfetle plus brillant. 
En 0, est donnee la section d'une pile sur plan ovale, afin de laisser aux 
vides le plus de surface possible. C'est suivant ces (lonnees quiau xive 
siecle on construisit la nef de Peglise abbatiale de SainL-Ouen de Rouen 
(fig. H), dont nous presentons une travee en R. 
Ces trois derniers exemples montrent comment les maitres des rnuvres 
tendaient a diminuer les pleins et a augmenter les surfaces des vitraux 
dans les eglises voütees. Ce principe ne se modifie guere jusquiau 
Xvie siecle; les portions des cathedrales d'Auxerre, de 'l'royes, de Sens, 
de Beauvais, qui datent des xve et XVIC siecles, reproduisent, sauf dans 
les details, le parti que nous voyons adopte au XIVe siecle a Saint-Ouen 
de Rouen. Ce parti convenait parfaitement diailleurs, dans notre climat, 
a de tries-grands vaisseaux. Grace aux vitraux colores ou grisailles, ou 
attenuait l'effet des rayons du soleil, et cependant partout penetrait une 
lumiere chaude et douce qui ne laissait aucun point obscur. La repar- 
tition de la lumiere dans de grands espaces couverts et fermes est une 
difficulte contre laquelle, trop souvent, le merite de nos architectes 
modernes vient se heurter. Aussi la plupart des grandes salles baties de 
notre temps ont-elles un aspect froid et triste. De larges places sombres, 
soit sur les parois, soit sur le sol, coupent ces vaisseaux, les rapetissent 
aux yeux et ne se pretent point a la decoration. La foule meme repan- 
due dans ces salles forme des taches noires d'un aspect desagreaible. Au 
Contraire, au milieu de ces anciens edifices entierement ajoures entre 
les nerfs principaux de l'ossature, il circule comme une atmosphere 
lumineuse et coloree qui satisfait les yeux autant que l'esprit. On se sent 
51 liaise dans ces vastes cages qui participent de la lumiere exterieure en 
Fadoueissant. C'est en grande partie a cette judicieuse introduction des 
rayons lumineux que ces vaisseaux doivent de paraitre beaucoup plus 
vastes qu'ils ne le sont reellement. Aussi Peglise abbatiale de Saint-Ouen, 
qui n'est, apres tout, que dfune dimension tres-ordinaire2, parait-elle 
rivaliser avec nos grandes cathedrales. 
On se rendra compte de la disposition des travees des salles de palais 
et ehateaux en recourant aux articles CONSTRUCTION, PALAIS, SALLE. 
1 Traväe des parties paralläles du chcnur. 
2 Voyez Ancnmacrunx-z RELXGIEUSE, üg. 62.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.