Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1147680
[ TaAvEE 1  2118  
Les formerets ont leur naissance au ineme niveau que celle des arcs- 
doubleaux. Il en resulte que, la travee etant barlongue, les clefs de ces 
formerets sont beaucoup au-dessous des clefs de ces arcs-doubieaux. 
La voüte fermee sur cet espace est annulaire, d'un arc-doubleau a l'autre, 
penctree par des cllipsoides dont les formerets sont une section. Cela 
pouvait etre delini geometriquement, et ce systeme presentait une 
parfaite solidite. D'ailleurs des voütes (YLIPOLG rampantes, bandees sur 
la galerie du premier otage  contre-butent parfaitement la voüte cen- 
trale. Deux des voütes de ce porche, de la meme epoque que les autres, 
possedent meme cleja des arcs ogives. Le constructeur, en fermant ces 
voütes d'apres la methede que nous venons d'indiquer (fig. li, P), sentait 
bien que, tout en se rapprochant d'un corps ellipsoide, elles possedaient 
cependant des aretes saillantes (ces voütes etant baties de moellons 
irreguliers) maintenues seulement par Fadherence des mortiers; que, 
par consequent, il y avait a bander sous ces aretes un cintre permanent 
de pierre, remplaqant le cintre provisoire de charpente destine ales 
maeonner. C'etait donc un acheminementvers la voüte en arcs d'ogive. 
Mais revenant a notre figure 2, on allait, dans d'autres provinces, deduire 
de ce systeme mixte d'arcs et de lambris un mode complet de voütes, 
sur un principe absolument neuf, mode qui devfait se fondre bientot 
avec celui qu'inangurait le porche de Yeglise abbatiale de Vezelay. 
C'est en 1150 que Feveque Baudouin Il, comme on sait, entreprit la 
reconstruction de la cathedrale de Noyon, qui fut, achevee bien avant 
la fin du xnc siecle. En 12293, un violent incendie reduisit en cendres la 
ville et, dit la chronique, la eathedrale de Noyon. Il est clair que les char- 
pentes seules furent brülees et que les voütes furent peut-etre elterees. 
Aussi les voütes de la nef, ainsi que l'indiquent les profils des arcs et 
leur genre de construction, appartiennent-elles a cette derniere epoque. 
A l'origine, dest-a-dire au XIIB siecle, ces voütes, comme beaucoup 
d'autres datant de cette epoque, avaient leurs arcs ogives bandes de 
deux en deux piles avec un arc-doubleau simple intermediaire (lig. 5). 
La pile intcrmediaire qui, dans la figure 2, porte seulement la ferme 
de charpente divisant en deux l'espace entre les arcs-doubleaux, por- 
tait alors Parc-doubleau intermediaire destine a remplacer la ferme 
de charpente. Les arcs ogives (fig. 5) etaient bandes d'une grosse pile 
a l'autre. La travee etait encore constituee comme celle de la figure "3. 
(Test-a-dire que la pile intermediaire A, destinee a porter un simple 
arc-doubleau des grandes voütes, etait plus grele que les piles B portant 
les arcs-doubleaux principaux et les arcs ogives. Cela etait conforme 
a la logique. Alors les arcs reposant sur les piles B etaient seuls contre- 
butes par des arcs-boutants. La coupe C de la nef et du collateral com- 
plete l'intelligence de ce systeme de construction: La plupart des 
premieres ventes bandees d'apres le principe admis au xne siecle, dans 
1 Voyez la coupe.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.