Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1147592
 239  [ THAVEE 1 
TRAVEE,  f. Mol; employe pour (le-signer "toute ordonnance entre 
les points (l'appui principaux ou pieces maitresses (l'une construction. 
Ainsi on dit, Ira-ver) de plancher, pour indiquer le solivage compris entre 
deux poutres.  Traväe de pont, est la portion du tablier de bois com- 
prise entre deux files de pieux ou entre deux piles.  Travcfe de salle 
ou dkfglise, est l'ordonnance comprise entre deux piles maitrcsses, entre 
deux arcs-douhleaux.  Une lraväe (le comble est l'espace entre deux 
fermes (le charpente. 
Du moment qu'une salle est (livisee par (les 1aoints (l'appui espaces 
dans sa longueur, pour porter soit une vente, soit des feianes ou des 
poutres, cette salle se compose d'autant de travecs qu'elle contient 
de (livisions. 
Dans la structure du moyen age, en France, l'histoire de la travee est 
interesszinte, parce qu'elle determine les essais successifs par lesquels, 
de la basilique romaine couverte en charpente, on arrive a la nef voutee 
en arcs dbgivfe. 
Personne n'ignore que la basilique romaine se composait habituelle- 
ment d'une nef principale, dont les murs, portes sur des rangees de 
(frolonnes, etaient ilanques lateralement de eollaterziux simples ou dou- 
bles. Les collateraux etaient parfois surmontes de galeries ou tribunes 
au-dessus (lesquelles {ouvraient les jours qui eclairaient la charpente 
lainbrissee. Cette (lisposition fut suivie dans la construction des pre- 
mieres eglises et des grandes salles (Yassemblee elevees dans les Gaules. 
Chaque entre-colonnement de la basilique constituait une travee. 
Le plan de la basilique romaine fut suivi, dans le nord des Gaules, 
ÄÜSQLIU vers le milieu du x1" siecle; mais deja, anterieurement a cette 
epoque, le mode de structure avait subi des modifications par suite des 
rapports frequcnts des peuples occidentaux avec YOrient. Le plus ancien 
monument de ce temps que nous possedions sur des dimensions con- 
siderzibles, dans la France septentrionale, est certainement la nef de 
Yeglise abbatiale de Saint-Remi de Reims. Cette nef etait  ainsi qu'il 
est facile encore de le reconnaitre  primitivement couverte par une 
charpente apparente, tandis que les collateraux, voütes a rez-de-chaus- 
sec, "etaient surmontes d'une galerie couverte par (les charpentes avec 
arcs-doubleaux. La figure 1 donne une travee de la nef de Feglise 
abbatiale de Saint-Remik Le grand mur A repose sur une file (le piles 
(fomposees de colonnes en faisceaux a rez-(le-chaussee, et sur des piliers 
a section quadrangulziire au niveau de la galerie du premier otage. Des 
colonnes avec arcatures divisent les ouvertures donnant sur cette galerie. 
Au-dessus (les combles des collateranx s'ouvrent les deux rangs de 
fenetres B et C. Les voütes des bas cotes, a rez-de-chaussee, se composent 
(Yarcs-doubleaux D et F portant des berceaux perpendiculaires ä la nef 
et concentriques aux archivoltes E. Les pilcttes G, qui formaient comme 
Voyez une portion du plan de cette nef 51 l'article TRANSSEPT,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.