Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1147440
[ TRANSSEPT ]  22h  
XVle siecle que ce pignon fut acheve et que celui ef s'eleva au nord f. 
Alors les travees g, lz, de Yeglise ancienne furent abattues, ainsi que les 
piles i, k, et l'on relit de grandes voütes pour couvrir ce transsept trouve 
aux depens de ces deux anciennes travees. Ce fut probablement a cette 
epoque que le chfeur du chapitre s'allongea jusqu' aux piliers p, p : car 
lorsque le transsept etait a peine accuse par les deux chapelles orien- 
tees C, C, le cierge se tenait dans le rond-point; la nef, jusqu'au devant 
de l'autel, etait laissee aux fideles. 
Ne perdons pas de vue que les grandes catliedrales elevees a cette 
cpoque, dest-a-dire de 1'150 a 1200, seloignaient, par leur programme, 
autant que faire se pouvait, de la donnee des eglises monastiques. Dans. 
les cathedrales de la fin du X112 siecle, pas de clotures, peu ou pas de 
chapelles, le chmur de plain-pied avec le eollaterzil, releve seulement 
de deux ou trois marches au-dessus de la nef Ueveque se reservait 
l'abside, tout le reste du monument etait livre au public. Cette faqon 
de dämocratiser Feglise, d'en faire la basilique de la cite, parait surtout 
avoir ete adoptee dans Flle-de-France, et appartenir aux dernieres 
annees du xne siecle, car les catherlrales rebaties au commencement du 
X1116 siecle, comme celles de Reims, de Laon, d'Amiens, de Chartres, ont 
ete concues avec des transsepts. Toutefois, jamais ces transsepts des 
cathedrales du Nord n'atteignent les dimensions relatives des transsepts 
d'eglises conventuelles ; ils sont d'ailleurs moins varies dans leurs dispo- 
sitions, en considerant comme des exceptions les rares transsepts dont 
les extremites sont terminees en rond-point. Citons ceux des cathedrales 
de Tournay, de Noyon, de Soissons, qui ne sont pas posterieurs a la 
moitie du X119 siecle 3. 
Evidemment, le programme des eglises monastiques, en ce qui regar- 
dait le transsept, varia suivant les ordres, suivant les provinces et le 
temps; car, dans ces monuments, en France, nous decouvrons des dis- 
positions de transsepts tres-differents, et c'est surtout dans les provinces 
de l'Ouest que les transsepts (Feglises abbatiales prennent un develop- 
pement relatif extraordinaire. Dans Peglise abbatiale de Saint-Front de 
Perigueux (fin du xesiecle), le transsept est egal, comme surface, a la 
nef et au choeur, dest-a-dire que le plan presente une croix, dite grecque 4. 
Le transsept de Feglise abbatiale de Saint-Hilaire de Poitiers, qui datait 
du x19 siecle, etait tres-vaste z-une nef centrale et six collateraux y abou- 
tissaientä. Les rares eglises benedictines rebaties au X1110 siecle occu- 
1 Voyez CATHEDRALE, fig". 30. 
2 A Notre-Dame de Paris, prinxitivenlcnt, le sanctuaire ätait de plain-pied avec son 
collatdral. 
3 Voyez la Jllonogrnphie de la cafhdflralc de Noyon, par MM. V itct et D, Ramäe, 
Voyez aussi Ancmnzcmns RELIGIEUSE, fig. 30 et 31; CATHEDBALE, fig. 7 et 10. 
4 Voyez ARCHITECTURE RELIGIEUSE, fig. ll. 
5 Uäglisc abbatiale de Saint-Hilaire de Poitiers fut dddiäe en 40119. Voyez Notes 
of a tour in tlzc west of France (Parkcr, London, 1852).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.