Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1147141
TOURELLE 
1911 
lihotel de la Tremoillc, a Paris; elle formait un porche a rez-de-chaussee, 
devant le couloir qui conduisait au jardin 1. 
Lorsque les tourelles sont posees en encorbellement, les constructeurs 
du moyen age ont apporte un grand soin dans la disposition de l'appa- 
reil et dans la repartition des charges, pour eviter la bascule. Ces encor- 
bellements naissent beaucoup au-dessous du sol inferieur de la tourelle, 
et le cylindre est complet, afin de pouvoir etre maintenu dans son centre 
 de gravite. ll est assez rare qu'une tou- 
4 relle d'angle soit tracee ainsi que l'in- 
A J, dique le plan (fig. la, A), dest-a-dire 
X ayant les trois quarts de sa surface en 
dehors de la construction inferietire. Le 
a plus habituellement, ou un contre-fort 
ff WW soulage une partie du porte a faux 
(voyez en B), ou plus d'un quart de la 
Z  tourelle est engage dans l'angle (voyez 
[4 en C). Mais le xve siecle se permettait 
 a des hardiesses de construction et aimait 
 a les montrer. On eleva donc parfois, 
a cette epoque, des tourelles d'angle 
f suivant le trace A. Or, pour maintenir 
3  la bascule de toute la portion abc du 
 cylindre, il fallait que le cul-de-lampe 
l, prit naissance assez bas pour etre charge 
 par l'angle lz, avant de commencer le 
'74 degagement complet de Finterieur de 
 la tourelle. Les constructeurs proce- 
G Xf daielplt ainsi. äoit (fig. 5)dune pqiupe faite 
  fgfff zf , sur ;soit g e niveau u so e Petaee 
 en communication avec le sol inferiefir 
t  l de la tourelle. La naissance du cul-de-- 
X 76 f lampe etait placee en n, et assez bas pour 
7 que la charge du quart du plan nopq, 
posant sur l'angle de pierre, fut equiva- 
lente au moins a la charge nst des trois quarts du cul-de-lampe en 
porte a faux. Acet effet, il etait laisse en v un vide qu'on recouvrait 
avec un bout de plancher. C'est ce vide qu'on prend, dans les tou- 
relles anciennes oü il existe, pour des cachettes premeditees 2. Les trois 
1 Voyez MAISON, fig. 36 et 37. Des fragments de cette tourelle ont ätä ddposäs dans 
la cour de FEcole des beaux-arts, ä Paris.  Voyez encore YArcIaiteclure civile e; 
domestique de MM. Verdier et Cattois. 
2 J'ai vu ruiner une tourelle dans laquelle le propridtaire d'un manoir avait eu Pidfie 
de faire enlever le massif d'angle formant contre-poids, croyant que ce massif devait 
renfermer quelque träsor. ll serait tout aussi dangereux de faire remplir de magonnerie 
les prätendues cachettes.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.