Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1147123
TOURELLE 
192 
chemin de ronde, l'autre au-dessus, auquel on montait par une echelle  
Ces sortes de tourelles etaient de vieritables echauguettes, et les appelait-on 
ainsi pendant le moyen fige? Les deux fuseaux cylindriques qui flanquent 
la porte de l'abbaye du Mont-Saint-Michel en mer sont bien des tournelles, 
dans l'ancienne acception du mot. Voici (fig. 2) une perspective de ce bel 
ouvrage bati en assises de granit rose et gris alternees dans la hauteur 
du premier otage, et qui date de 1260 environ 3. (les deux tourelles ser- 
vaient a la fois d'escaliers et de defenses dans leur partie superieure. La 
porte qu'elles flanquent est precedce d'un chatelet, et l'ensemble de la 
construction est intact4. Ce ne sont point des combles coniques qui cou- 
ronnent les deux cylindres, mais des plates-formes, afin de laisser plus 
de liberte aux defenseurs. 
La porte principale du palais des papes, ä Avignon, est egalement 
flanquce de deux vcritables tourelles, dont la disposition merite l'at- 
tention. 
Cette facade se compose d'une suite d'arcs perces de machicoulis a la 
hauteur de 15 metres au-dessus du sol, et portant un chemin de ronde 
crenele, en arriere duquel le mur de face s'eleve jusqu'aux combles et 
porte un second crenelageä Les deux tourelles de la porte reposent, en 
tas de charge, sur deux piles des arcs formant machicoulis, et profitent 
de la saillie du chemin de ronde pour s'elever jusqu'au crenelage supe- 
rieur (fig. 3); elles flanquent ainsi les deux chemins de ronde inferieurs 
A et B, et ajoutent aux defenses de la porte 6. 
Les pyramides de couronnement de ces deux tourelles etaient de 
pierre et decorees de crochets. On observera que les culs-de-lampe qui 
les supportent sont sur plan circulaire, tandis que les tourelles sont elles- 
memes tracees sur plan octogone, avec nerfs saillants aux angles et 
au milieu des faces du prisme. Cette disposition n'est pas rare pendant 
le xve siecle. 
Beaucoup d'hotels, et de simples maisons meme, possedaient des tou- 
relles d'angle permettant de prendre des jours d'enfilade sur les rues, ou 
des tourelles engagees contenant des escaliers (voy. MAISON, fig. 13, lli, 
15, 33, 3h, 35 et 39). Parfois aussi ces tourelles etaient disposees pour 
donner de petits cabinets dans le voisinage des pieces d'habitation. Il 
1 Voyez CLÜTUIKE, lig. 5. 
2 Voyez ECÜAUGUETTE. 
3 Voyez, ü l'article Ancanrcrunx MONASTIQUE, les figures 18 et 19, qui donnent les 
plans de cette porte, en B et C fig. 18, et en A Hg. 19. 
4 Voyez, dans les Archives des monumenfs historiques, le travail de M. Devrez, archi- 
tecte, sur le lNlont-Saint-Michel en mer. 
5 Voyez PALAIS, fig. 15 et 16 (XIVÜ siecle). 
G La partie superieure de ces tourelles etait encore intacte au commencement du 
siecle; l'ouvrage a me rase an niveau du chemin de ronde depuis lors, mais il existe des 
dessins et tableaux, dans la bibliothequc dlfävignon, qui permettent de le retnblir dans 
son integrite.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.