Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1147042
[ TOUR ]  18h  
entre Fetage des chambres de herses et la galerie de couronnement. La 
figure '77 [Jresente la coupe de cette tour, faite sur l'axe des portes en A, 
et le detail de la galerie superieure en B. Nous ne saurions dire si cet 
ouvrage etait anterieur ou posterieur aux defenses faites dans l'0uest sous 
les ordres du connetable de Clisson; mais il est certain qu'il appartient 
au meme ordre de defenses. 
Nous avons montre, dans l'article PoNT, des tours destinees a defendre 
ces passages : les unes sont earrees, comme celles du pont de Gahors; 
d'autres sont circulaires ou elliptiques, comme la grosse tour du pont 
de Saintes. Il est donc inutile de nous etendre plus longtemps ici sur ces 
tours a cheval sur des passages. Il nous reste a dire quelques mots des 
tours-phares. Une des plus anciennes est la tour d'Aigues-Mortes, dite tour 
de Constance, batie par saint Louis. Cette tour cylindrique a 29 metres 
de hauteur sur 22 metres de diametre; une tourelle de 11 metres s'eleve 
pros du crenelage sur la plate-forme, et portait les feux de nuit destines 
a guider les navires entrant dans le port. Cette plate-forme est disposee 
pour recevoir les eaux pluviales qui s'ecoulent dans une citerne. Deux 
salles voütees sont pratiquees sous le crenelage et ne sont eclztirees que 
par des meurtrieres. 
Sur la tour carree du fort Saint-Jean qui flanque le cote gauche de 
Fentree du vieux port de Marseille, et qui date du XIVB siecle, existait 
autrefois une tourelle portant un feu. Sur les cotes de la ltlediterranee, 
dans les environs d'Aignes-Mortes_, on voit encore la trace de tours isolees 
qui servaienta la fois de phares et de postes pour defendre le littoral 
contre les descentes frequentes des pirates. 
La plupart de ces ouvrages datent des regues de saint Louis, de Philippe 
le Hardi et de Charles VI. 
Le climat destructeur des cotes de l'0cean n'a pas laisse subsister de 
tours de phares d'une epoque reeulee, et l'on peut considerer comme 
une des plus anciennes la tour du port de la Roehelle, dite tour de 
la Lanterne. Cet ouvrage, attache aux remparts, s'eleve sur le bord de la 
mer, a 100 metres environ du goulet du port, a Fextremite du front 
de gauche. C'est une grosse tour de 16 metres de diametre, terminee 
par une fleche pyramidale de pierre. 
Nous donnons les plans (Hg. 78) de ses trois etages, en A a rez-de- 
ehaussee, en B au niveau du premier, et en C au niveau du chemin de 
rondek Uetage bas est voüte; il est mis en communication avec la ville 
par le couloir a, mais n'est relie aux etages superieurs par aucun escalier. 
On n'entre au premier etage que par le couloir b donnant surle chemin 
de ronde de la courtine. De ce couloir on monte par un escalier ä vis 
jusqu'au chemin de ronde crenele de la tour, C; puis,-a Ce niveau on 
trouve le second escalier lz qui monte a la lanterne accolee a la lleche. 
' M. Lisch, architecte, qui a fait sur le port de la Rochelle un travail n'es-remarquable, 
a bien voulu nous permettre de reproduire ses releväs de la tour de la Lanterne.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.