Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1145278
 7  [ TAS DE CHARGE ] 
produisent le plus fzlcheux cIYet sous la lumiäro frisnutc. On en vient 
51 passer le gros sur ces parements pour les ägaliscr, et cette opäration 
nmollit les tailles, leur onlievo cette pellicule grenue et chaude qui ac- 
croche si llCLlfellSellliälll, lcs n'ayons (lu soleil. Les moulures, les tapisse- 
ries, prennent un Zlräpütt unii'oi'111o, froid, mou, qui (lOIIIIC il un cädifico 
de pierre Fnpparenco d'une construction couverte d'un enduit. 
TAILLOIR, 
ITl. 
Voyez 
ABAQIIE. 
TAPISSERIE, s. f. Nom qu'on donne 51 tout parement uni, soit il l'in- 
tifrrieur, soitäi Yextdrieur d'un ÜdiiiCO. On dit : uLcs tapisseries SOVITL bien 
(lrvssäcs n, pour indiquer  est bien fait, bien degauchl 
et bien ravald ou enduit.   
TAPISSERIE, "tenture (Vätoffe.  Voyez le Dictimznfzz're du mnbzlzer 
franucafs. 
TAS, s. m. Ensemble de Fmuvre 
täriaux präparäs sur les chantiers. 
mis en place 
oü sont 
les 
divers 
TAS DE CHARGE, s. m. Assises de pierres a lits horizontaux qu'on 
place sur un point (liappui, sur une pile 011 1111 angle de mur entre des 
ares, pour recevoir des cmistructions superieures. Se dit aussi de cer- 
tains encorbellements, comme, par exemple, des series de corbeaux qui 
recoivent le erenelage diune courtine ou d'une tour (voy. MACIIICOULIS). 
On coneoit aisement que lorsque plusieurs arcs viennent reposer sur 
la tete d'une pile dont la section n'est pas considerable, les lits inclines 
des claveaux a (fig. 1) ne presentent pas une assiette propre a recevoir une 
charge superieurta b. (Ielle-ci tend a faire glisser ces claveaux ou a les 
ecraser, parce quiils prcsentent leur angle (l'extrados sous son action 
verticale. Alors (voyez en B), dans les constructions bien entendues, ou 
on laisse entre l'extrados de ces claveaux des assises horizontales c 
Üpüusant la courbure de l'arc, ou, si la place ne le permet pas, on pose 
UHO särie de sommiers d (voyn en G) avec lits horizontaux (voyez CON- 
STRUCTION, fig. 116, 116 bis, 118 ter, 119 lnfs, 81, 96 et 127). Quelquefois 
les constructeurs du moyen fige ont forme des arcs presque entiere- 
ment composes (Yassises en tas de charge, pour eviter les poussees sous 
une pression considerable. '.l'elles sont apparcillees les archivoltes (les 
grandes baies des deux tours occidentales de la catlicflrale de Reims, 
afin de supporter les ileches de pierre projetees sur ces tours. 
Ifahsence des tas de charge sur des piliers a occasionne Fecrascment 
de (zeux-ci. (lela se rencontre assez frequemmcnt dans des construcrtions 
de la fin du xuc siecle. lll est clair que si l'on appareille sur une pile des 
arcs ainsi que ceux traces en a (fig. 2), tout le poids des constructions su- 
DÜPieures, glissant le long des extra dos de ces arcs, vient faire coin en b, 
et exercer sur ce seul point une pression qui eüt du etre repartie sur
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.