Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1146740
TOUR 
1511 
hrablc de carreaux, de viretons et de pierres. Le sommet de la guette 
depasse de plusieurs metres le sommet du comble de la tour, ct son es- 
calier a vis posscde un noyau ajour de maniere a permettre au guetteur 
de se faire entendre des gens postes dans le chemin de ronde, comme 
s'il parlait a travers un tube ou porte-voix.  
En G, est tracce la coupe sur le milieu des cotes de l'hexagone inte- 
rieur, dest-a-dire suivant l'axe des fenetres. 
C'est la un des derniers ouvrages qui precedent de peu l'emploi re- 
gulier des bouches a feu, puisque le chateau de Pierrefonds etait ter- 
mine en 1h07 ; aussi ces belles tours, elevees suivant l'ancien systeme 
      
vrages de terre avances propres a recevoir des bouches afcu. A Pierre- 
fonds comme autour des autres places fortes, au commencement du 
xvt siecle, on retrouve (les traces imporlautes et nombreuses de ces 
defenses avancees faites au moment ou les assiegeants traincnt avec 
eux du canon. La plate-forme qui precede ces tours vers le plateau est 
disposee pourpouvfoir mettre en batterie des bombardes, veuglaires 
ou eoulevrines. 
La eelebre tour de Montlhery, sur l'ancienne route de Paris a (ir- 
leans, est a la fois reduit du donjon et guette. Ce qu'on designe aujour- 
d'hui sous le nom de clzäteau de [WOHIULÜIZI] n'est, a proprement parler, 
que le donjon, situe au point culminant de la motte. Le chateau con- 
sistait en plusieurs enceintes disposees en terrasses les unes au-dcssus 
des autres et renfermant des batiments dont on deeouvre a peine au- 
jourd'hui les traces. Chacune de ces terrasses avait plus de cent pieds 
de longueur, et c'etait apres les avoir successivement franchies qu'on 
arrivait au donjon avant la forme d'un pentagone zillonge (fig. 58). 
Lorsqu'on avait gravi les terrasses, on se trouvait devant l'entrer; A 
du donjon, dont la construction appartient a la prcmiere moitie du 
xme sieele. 
Du chateau oü resida Louis le Jeune en MM, il reste peut-etre des 
substructions, mais toutes les portions encore visibles du'donjon, et 
notamment la tour principale, recluit et guette, ne remontent pas au 
dela de 1220, bien qu'elle passe gencralernent pour avoir etc construite 
par Thibaut, forestier du roi Robert, au commencement du x16 siecle. 
Cette tour B, plus grosse et plus haute que les quatre autres qui 11an- 
quent le donjon, a 9'285 de diametre au-dessus du talus (30 pieds); 
le niveau dc sa PliILO-fOFITIG etait a 35 metres environ Zlll-(lOSSLlS du seuil 
de la porte du donjon. Son plan presente des particularites curieuses. 
Une poterne relevee, fermee par une herse, donne sur les dehors inde- 
pendamment de la porte qui s'ouvre,sur la cour. Deux etages etaient 
ventes, trois autres superieurs fermes par des planchers. Une ceinture 
de corbeaux, comme ceux du donjon de Coucy, recevait des hourds 
ä double etage ; une porte s'ouvrait aussi sur le chemin de ronde de la 
courtine C. Cette entree passait a travers la cage d'un escalier a vis qui,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.