Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1146724
TOUR 
152 
trous des machiconlis ont 112 centimetres environ. Cet amas de projec- 
tiles pouvait, 51 la rigueur, atteindre le niveau du chemin de ronde B, 
en laissant un vide dans le milieu pour le service et pour le passage (les 
hommes par la porte C. 
Les servants des machieonlis se tenaient sur le chemin de ronde B, 
ainsi que les arbaletriers. Des manoeuvres luassaient les projectiles aux 
servants, suivant les ordres donnes par le capitaine (le 1a tour, qui elait 
poste sur le balcon D dont nous avons parle plus liant. Par les creneaux 
nombreux donnant sur le balcon, le capitaine (lÜCvOÜYFilll. tous les (le- 
hors; et les gens postes dans la galerie, non plus que ceux proposes aux 
 0  
fgffw ff 
äYN-xx: a V m;  l  
T 11 f 
  (Kif      
N 9 1  
 f; L yfx 
(il?  äfff   RX  
[F]   XÄ kg; 
z "a fff, f S Üxäj 
 ä 4; W  
i? M o M  
x31    A j  
a  Xixx  fil] [in  
 Xäixxxpxx f f]    C14", 
K  "ff-Jffffff, av 
ÄQ QCN j; 4 7 
W  A cf 
ä 
projectiles, nlavaient pointa s'enquerir des mouvements de l'ennemi, 
mais seulement a executer les ordres qui leur etaient (lonnes. Lietage 
erenele SL1pÜt"i6l1l' E etait en outre garni dlfirbaletriers charges du tir 
dominant et eloigne. Suivant que Fassiegeant se portait vers un point, 
le capitaine faisait accumuler les projectiles sur ce point sans qu'il put 
y avoir de confusion. Si Fassaillant abordait le pied du talus de la tour, 
parles trous des maehicoulis les servants le voyaient et n'avaient qu'a 
laisser tomber (les moellons pour Fecraser. Le tir par les creneaux decou- 
verts E ne pouvait etre qifeloigne, ou au plus suivant un angle de 60 de- 
gres, a cause du defilement produit par la saillie de la galerie. Le tir 
par les creneaux du balcon D etait ou parabolique, ou suivant un angle 
de 30 et de (50 clegres. Il en etait de meme du tir des arbaletriers postes 
sur leehemin de ronde B. Puis, par les maehieoulis on obtenait un tir tres- 
plongeant et la chute verticale des projectiles, qui, rieoehant sur le talus, 
prenaient les assaillants en echarpe. Ainsi, dans un rayon de 150 a 200
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.