Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1145265
TAILLE 
adopte pour terminer tout ce qui est moulure, et la bretture n'est plus 
employee que pour les parements droits. 
Dans des contrees ou l'on n'avait que (les pierres tres-dures, telles que 
certains calcaires jurassiques, le grifss, la lave et meme le granit, on 
continue a employer le poincon, le ciseau et le taillant droit. La bret- 
ture, et a plus forte raison la ripe, n'avaient pas assez (le puissance pour 
entamer ces matieres. Tous les prolils etaient clegzigefs au ciseau et ter- 
mines au taillant droit tresfetrrxit, employe longitudinalement. On ne 
voit de traces de l'outil appele bouclzarde, que dans certains monuments 
du Midi batis de gres dur, comme a (larcassonne, par exemple, et cet 
outil ifapparait-il que fort Laird, vers la fin du xve siecle. Encore n'est-il 
pas bien certain qu'il fut fabrique comme celui qu'on emploie trop 
souventziujourdhui. (Yetait plutot une sorte (le grosse bretture a (lents 
olituses, au lieu (Votre coupantes. Jusqifa la lin du xve siecle, la taille 
(le la pierre, en France, est faite avec une grande perfection, souvient 
avec une intelligence complete de la forme et de l'effet a obtenir. Les 
parements unis ne sont jamais traites comme les moulures. Le grain (le 
la bretture, et plus tard de la grosse ripe, apparait sur ces parements, 
tandis qu'il est ä peine visible sur les parties profilees. Des details polis 
viennent encore donner de la varietc et du precieux a ces tailles. 
Avec le xvi" siecle, trop souvent la negligenee, Funiformite, le travail 
inintelligent, remplacent les qualites de tailles qui ressortent sur nos 
vieux edifices. Depuis le milieu du xve siecle, on ne mettait plus guere 
en oeuvre que les pierres tendres a grain fin et compacte, comme 
la pierre de Vernon, les pierres de (tonnerre, le Saint-Leu le plus serre. 
ll ifetait plus possible, sur ces materiaux, de se servir de la bretture, 
on employait les ripes grosses et fines. (les outils ont Finconvenient, 
pour les parements unis surtout, si l'ouvrier n'a pas la main legere, 
d'entrer dans les parties tendres, et de se refuseraattaquer celles qui 
sont plus dures. ll en resulte que les surfaces ripees sont ondulees, et
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.