Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1146563
 TOUR l  136  
seigneurs zlllies en vue d'une defense commune, fait qui se presentait 
souvent. La frequence des luttes entre chatelains n'empechait point 
qu'ils ne se reunissent, 111111 moment donne, contre un envahisseur; et 
ce fait s'est presente notamment lors du voyage de saint Louis dans 1a 
vallee du lthone pour se rendre a Aigues-Mortes. Ce prince reduisit les 
petites forteresses qui commandaient le fleuve, et dont les possesseurs 
se defendirent tous contre son corps d'armee, bien que ces ehatelains 
fussent perpetuellement en guerre les uns avec les autres. 
Pour ne parler que d'une contree qui a conserve un grand nombre 
de restes feodaux, le Valois, on remarquera que les postes militaires 
etaient disposes en vue d'une defense commune au besoin, bien avant 
la suzeraincte de Louis d'Or1eans, et que ce prince ne iit quarneliorer 
et completer une situation strategique deja forte. 
Le Valois etait borne au nord-ouest et au nord par les cours de l'Oise, 
de l'Aisne et de la Vesle, au sud-est par la riviere d'0ureq, au sud par 
la Marne. Il n'etait largement ouvert que du cote de Paris, au sud-ouest, 
de Gesvresäi Greil. Or, le chateau de Montepilloy est place en vedette 
entre ces deux points, sur la route de Paris passant par Senlis; il s'ap- 
puyait sur le chateau de Nanteuil-le-Ilaudouin, sur la route de Paris a 
Villers-Gotterets, et qui se reliait au chateau de Gesvres sur l'0urcq. 
flietait une premiere ligne de defense couvrant les frontieres les plus 
ouvertes du duche. En arriere, etait une seconde ligne de places s'ap- 
puyant a l'0ise et suivant le petit cours d'eau de l'Automne : V erberie, 
Bcthisy, Crespy, Vez, Yillers-Cotterets, la FerLe-Milon sur l'0urcq, et 
Louvry au dela. Derriere ces deux lignes, Louis d'0rleans etablit, 
comme reduit seigneurial, la place de Pierrefonds, dans une excellente 
position. Des tours isolees furent elevees ou d'anciens chateaux aug- 
mentes sur les bords de l'Aisne et de l'Ourcq. Le passage de la Cham- 
pagne en Valois, entre ces deux rivieres, etait commande par les cha- 
teaux dTluchy, sur l'0urcq, et de Braisne, sur la Vesle, couverts par la 
foret de Daule. 
Au nord, en dehors du Valois, dans le Vermandois, Louis d'Orleans 
avait achete et restaure la place de Gouey, qui couvrait le cours de 
FAisne. Tous ces ehateaux (Coucy excepte) etaient mis en communica- 
tion par les vues directes qu'ils avaient les uns sur les autres au moyen 
de ces hautes tours, ou par des postes intermediaires. C'est ainsi, par 
exemple, que le chateau de Pierrefonds etait mis en communication 
de signaux avec celui de Villers-Cotterets par la grosse tour de Real- 
mont, dont on voit encore les restes sur le point culminant de la foret 
de Villers-Cotterets. 
Les expeditions tentees par Louis (Yürleans, et qui n'eurent qu'un 
medioere succes, ne prouveraient pas en faveur des talents militaires de 
ce prince; mais il est certain que lorsqu'il resolut de s'etablir dans le 
Valois de maniere a se rendre maitre du pouvoir et a dominer Paris, 
il dut s'adresser a un homme habile, car ces mesures furent prises avec
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.