Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1146540
[ TOUR 1  13h  
permettait de descendre derriere la pile par le chemin de ronde de la 
chemise. 
La figure [t5 donne le developpement de Finterieur de la tour de 
Montepilloy de e en f (voyez au plan, fig. A3). Les escaliers pris aux 
depens de Fepaisseur du mur cylindrique, sont indiques par des lignesl 
ponctuees. En A, est la poterne, et en B, au-dessus, la chambre de laf 
herse et du machicoulis. En C, les arcades qui, de Petage superieur," 
donnaient sur la galerie des hourds avant la surelevation du xvc sieclc. 
Cette construction est bien faite, en assises reglees de 0m52 de hau- 
teur (un pied), et tout l'ouvrage serait intact si l'on n'avait pas fait sau- 
ter ala mine la moitie environ du cylindre. Heureusement la partie 
conservee est celle qui presente le plus dünteret, en ce qu'elle renferme 
les escaliers de la potcrne. Naturellement on a fait sauter de preference 
les parties qui regardaient Fexterieur, lorsqu'on a voulu demanteler le 
chateau. 
On comprend, quand on visite le chateau de Montepilloy, pourquoi 
Louis d'Orleans jugea necessaire de surelever {la tour et de la terminer 
par une plate-forme. 
Possesseur du duche de Valois, pretendant faire de ce territoire un 
vaste reseau militaire propre a dominer Paris, il etait important d'avoir 
pres de Senlis, sur la route de la capitale, un point d'observation qui 
püt decouvrir le parcours de cette route depuis sa sortie de Senlis 
jusqifa Crespy. Or, on ne pouvait mieux choisir ce point d'observation, 
qui, occupe par une garnison sur une hauteur, permettaitde couper 
le passage a tout corps d'armee debouchant de Senlis. Cette garnison 
avait d'ailleurs la certitude d'etre soutenue par les troupes enfermees 
dans Crespy, Bethisy, Vez et Pierrefonds, si ce corps diarmee tentait 
de forcer le passage. Les gens sortis de ltlontepilloynhvaient pointa s'in- 
quieter s'ils etaient coupes eux-memes de leur chateau, puisqu'ils pou- 
vaient battre en retraite jusquüi Grespy, et plus loin encore, en dcfen- 
dant pied a pied la route qui penetre au coeur du Valois. Mais pour que 
ces obstacles fussent efficaces, il fallait avoir le temps: l" de se mettre 
en travers de la route ou sur ses flancs, au moment oü une armec 
envahissante sortait de Senlis; 2" de prevenir par des signaux ou des 
emissaires les garnisons des chäteaux de Grespy et de Bethisy situes 
chacun a huit kilometres de Montepilloy, afin de se faire appuyer sur 
les llancs. 
Or, pour prendre ces dispositions militaires, il etait d'une grande im- 
portance de donner a la tour de Montepilloy la hauteur que nous lui 
connaissons. 
 Il faut considerer que Pelevation de ces sortes de tours tenait bien 
plus de la situation strategique que de leur defense propre. On fait ha- 
bituellement trop bon marche des dispositions strategiques dans les 
forteresses du moyen age. On les etudie separement, avec plus ou moins 
d'attention, mais on tient peu compte de l'appui qu'elles se pretaient
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.