Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1145238
 3  [ TAILLE ] 
flvä meaildrcs ou des echiquiers. On voit apparaitre, 51 lääpoque mero- 
1411181611110, les tailles dites en arete de poisson (fig. fl), et ce qenre de 
11111105 pCPSisle assez tard chez les populations qui conservent 1251111111- 
"ÜÜS  Ces tailles en ens- sont faitts a l'aid  
  11 '  - e dut llait 
'11'011 101110111 larve Jusqif-i fepolfluo k i al l 
  13   L  v 
hlrlol,'ng'e1111fh la ciselure semble ahan-   g    7 
110111108; 011 1141, construit plus en pierres  
(liappareil. N         f  ÄNÄXÄXXXXX N XYÄNÄTN. 
  ous voyons au contraire la Q   
UISOlUFG emplovftie partout dans le; tailles  L; [f  f"  
11e 11161116 älppartciiaiit aux vin" et 1x" sie-     
vlcs,.c1selure inhabilement faite, mais  
cependant chercliee, travaillee. Les niou-  X1 
lures sont roinpletenient traitees pen- V, A119)- 
dant cette epoque, a liziide du ciseau. Pour les parements simples, ils 
sont grossiers, faits a la pointe et dresses avec le tatillaut droit large. C'est 
on Bourgogne et dans le Charolais, pays riches en pierres dures, que 
10131211111 du x16 siecle on voit apparaitre une taille tres-hien faite a 
l'aide du taillant droit etroit, sans ciselures. Alors les pierres (l'appareil 
rtzuent toutes entierement taillees avant la pose, on ne faisait pas de 
ravalements: Fhahitude que les ouvriers avaient prise, depuis la chute 
de lempire romain, de batir en moellon smille, pose sur lits epais de 
nioiificrl, leur avait fait perdre la tradition des ravaleitients. D11 moellon 
smi e isarrivaieut peuiipeu a em l       f)   
 p oyei des piciies d un echantillon 
111115 1011, P1115 0111111 lu pierre d appareil, mais ils continuaient a la poser 
Pomme on pose le moellon qui ne se ravale pas; et ils taillaient chaque 
bloc sur le chantier, soignant d'ailleurs autant les lits et joints que 
1   t J      ,  
es paiemtnts. les constiuctions du me siecle qu on voit encore en 
bourgogne et sur les bords de la Saone 1316591116111. de beaux parements, 
dont la taille par lignes verticales sur les surfaces droites, et longitudi- 
nales sur les moulures, est egale partout, fine et serree. C'est a cette 
fpoque qu ou reconnait souvent l'emploi du tour pour les colonnes et 
11115953 et le polissage parfois pour des moulures (lelicates a la portee de 
11 main. En Auvergne, vers ce meme temps, les tailles, plus lourdes que 
4111115 la Bourgogne et le Charolais, sont inegalement traitees: tantot elles 
sont faites sur les moulures avec une certaine precision et tres-grossieres 
T111  Pilrerments; tantot elles sont piquees, tantot disposees en epis, 
JUSQU il 11110 ODOqHe relativement moderne(commencement du X1118 siecle). 
fx Fäghse 91511119131, par exemple, on voit des tailles en epis aussi bien 
5111 1a Partie romane que sur le clocher, qui date des prcmieres annees 
111111111 siecle. Uornementation, tres-lourde, de ce clocher est meme 
traitee au taillant. Dans les eglises de Notre-Dame du Port a Glermont, 
de Chamailleres, de Saint-Nectaire, etc., les tailles verticales se melent, 
511111128 parements, aux tailles en epis, quelquefois meme aux tailles 
Croisees. Avant le X118 siecle, dans Ylle-de-France, les tailles sont gros- 
I   
su res, mal dressees, et rappellent celles des monuments gallo-romains.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.