Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1146315
 M1   TOUR ] 
Nous voyons, en effet, que les chäteaux batis a cette epoque amplis- 
sent les defenses des courtines presque au niveau de celles des tours, ne 
laissant a celles-ci qu'un commandement un peu plus eleve, pour la sur_ 
veillance des dehors, et que beaucoup de vieilles courtines des xme et 
xIvC siecles sont releveesjusqifau niveau des chemins de ronde des tours l. 
On renongait completement alors a mettre des pieces en batterie sur ces 
tours; les plates-formes disparurent pour un temps, et l'artillerie a feu 
ne fut employee par la defense que pour balayer les approches. 
Le chateau de Pierrefonds, bati entierement par Louis d'0rleans, 
nous fournit a cet egard des renseignements precieux. Non-seulement 
les travaux de deblaiement et de restauration entrepris dans cette for- 
teresse? ont permis de reconnaitre exactement les dispositions des tours 
et courtines, dest-a-dire de la defense rapprochee, mais ils ont mis en 
lumiere une suite d'ouvrages avances, de peu de relief, qui formaient 
une zone de defense faite pour recevoir de l'artillerie a feu. Ces ouvrages 
expliquent comment les troupes envoyees a deux reprises par Henri lV, 
avec de l'artillerie, pour prendre ce chateau, ne purent s'en emparer, 
et comment il fallut, sous la minorite de Louis Xlll, entreprendre un 
siege en regle pour le reduire. 
Ces observations feront comprendre pourquoi les tours de Vincennes, 
qui datent du regne de Charles V, possedent des plates-formes propres a 
placer de l'artillerie, et pourquoi elles ont sur les courtines un commande- 
ment considerable, tandis que les tours du chateau de Pierrefonds, baties 
trente ans plus tard environ, ne presentent aucune disposition propre 
a recevoir des bouchesil feu, et n'ont sur les courtines qu'un comman- 
dement insignifiant. Nous voyons qu'a partir de 1h00, les architectes mi- 
litaires suivent pas a pas les progres de l'artillerie a feu, tantot donnant 
a ces engins un commandement sur la campagne, tantot les placant 
a la base des tours et les reservztnt pour battre 1a crete des fosses; tantot 
les rendant independants des anciennes defenses conservees et les em- 
ployant a retarder les travaux d'approche au moyen d'ouvrages avances, 
de boulevards, de cavaliers, etc. 3.  
La figure 33 donne le plan du rez-de-ehaussee de l'une des tours du 
chäteau de Pierrefonds 4, au niveau du sol de la cour et au-dessus des 
deux (Stages souterrains par rapport a ce sol. En A, sont des batiments 
d'habitation adosses aux eeurtines B. Conformement a la disposition 
habituelle, il faut entrer dans la tour oceupee par un poste pour arriver 
ä. l'escalier qui monte a tous les etages. La porte du poste est en a. Trois 
1 Cc fait est bien visible dans les ouvrages entrepris par Louis d'Orl6ans, au chäteau 
(10 Coucy, de Montäpilloy prbs de Scnlis. 
2 Ces travaux ont citd commencäs en 1858 par ordre de YEmpereur, et en grqfgdg 
Partie au nloycn des crädits ouverts sur la cassette de Sa Llajestä. 
3 Voyez Ancmwscrnnx: MILITAIRE, BOULEVARD. 
4 Tour Hector.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.