Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1146188
TOUR 
donne la coupe sur la courtine interieure, les lices et la courtine 
exterieure. '.l'ous les etages sont mis en communication par les oeils 
perces au milieu des voütcs d'arete. Ces reils permettent aussi d'approvi- 
sionner les etages superieurs des munitions necessaires au service des 
hourds. 
La figure 2h preseute la vue perspective de cette tour en dehors de 
l'enceinte exterieure, avec les hourds poses partout. On voit que les. 
meurtrieres des crenelagcs ont leur champ de tir degage air-dessous des 
hourals, ce qui permet a deux lignes darbaletriers ou d'archers de defen- 
dre les ouvrages, puisque les hourds possedent des meurtrieres Hll-(lCSSUS- 
des maehicoulis. Les tourelles d'angle, octogones, donnent un tir diver- 
gent et sont flanquees par les meurtrieres des llancs des hourds. Cette 
tour a l'avantage d'enfiler le chemin militaire entre les deux enceintes, 
de le couper totalement au besoin, et de posseder des flanquements sur 
l'csca,rpe de l'enceinte exterieurc. Parfaitement conservee, batie avec des 
materiaux inalterables, elle a pu etre utilisee au moyeu de travaux peu 
importants. 
Tous les ouvrages entrepris a Carcassoune, sous Philippe le Hardi, ont. 
un caractere de puissance remarquable, et indiquent de profondes con- 
naissances dans l'art de la fortification, cu egard aux moyens d'attaque 
de Pepoque. Les flanquements etant courts, il est impossible do les mieux 
combiner. Les garnisons etaient composees alors de gens de toutes sortes, 
hommes liges et mercenaires, il fallait se tenir eu defianee contre les 
trahisons possibles. Ces tours etaient des reduits independants, intercep- 
tant le parcours sur les chemins de ronde, meme sur lesllices, comme on 
le voit par l'exemple precedent. Gommandees chacune par un capitaine, 
la reddition de l'une d'elles Nentrainait pas la chute des autres. Les 
gens de la ville ne pouvaient monter surles chemins de ronde, quiavaient 
sur le terre-plein un relief considerable et n'etaient mis en communica- 
tion avec le sol interieur que par des escaliers tres-rares passant genera- 
lcment par des postesToute tentative de trahison devenait (lifficile, chan- 
ceuse, parce qu'il fallait, ou qu'elle püt mettre beaucoup de monde dans 
1a confidence des moyens a employer, ou qu'elle restat isolee, et par 
suite promptement reprimee. 
Quelquefois le chemin de ronde de la courtine tourne autour de l'ou- 
vrage flanquant et contenant un poste; mais alors la tour a tous les. 
caracteres d'un reduit, d'un petit donjon possedant ses moyens de de- 
fense, de retour offensif et de retraite, independants. Plusieurs des tours 
de l'enceinte intcrieure de la cite de Carcassonne sont concues suivant 
ce systeme. L'une d'elles, dite tour Saint-Martin, est bien conservee et, 
nous explique clairement cette disposition. 
Bätie sur le front sud, pres de la "poterne Saint-Nazaire, la tour Saint- 
Martin skäleve de 25 metres au-dessus du chemin militaire des lices, et 
de 15'250 au-dessus du sol de la cite. Elle possede deux etagcs inferieurs 
voütes et deux etages superieurs sous le comble, avec plancher iuterme-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.