Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Tabernacle-Zodiaque]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144985
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1146106
TOUR 
avons dit ailleurs (voyez ARCHITECTURE MILITAIRE) que les assiegeants 
dirigeaient plutot leurs attaques methodiques contre les courtines que 
contre les tours, parce que la courtine possedait moins de moyens 
defensifs que les tours, et qu'il etait plus difficile a Fassiege de les 
retrancher. Mais, il va sans dire que, pour emporter une courtine, il 
fallait d'abord detruire ou masquer les flanquements que donnaient les 
tours voisines. 
Tant que les tours enfilaient la courtine, on ne pouvait guere amener 
les chats et les beffrois contre cette courtine. Ainsi, quoiqu'il ne füt pas 
conforme a la tactique d'envoyer une colonne d'assaut contre une tour 
 et les beffrois n'etaient qu'un moyen de jeter une colonne d'assaut 
sur la courtine,  il fallait toujours que Yassaillant rendit nulles les 
defenses des tours sur les flancs, avant de rien entreprendre contre la 
courtine. 
Mais admettant que les hourds des tours eussent etc detruits ou brü- 
les, et que les defenses de celles-ci eussent etc räduites aux meurtrieres 
des otages inferieurs, que les beffrois fussent approches de la courtine; 
le chemin de ronde de la courtine etant toujours elevc au-dessus du sol 
interieur, les assaillants qui se precijiitaient du beffroi sur ces chemins 
de ronde etaient pris en flanc par les defenseurs, qui sortaient des tours 
voisines comme de reduits, au moment de l'assaut. C'est en prävision de 
cette eventualite que les tours, bien qu'elles interceptent la coinmuni- 
cation d'un chemin de ronde a l'autre, possedent des portes donnant 
directement sur ces chemins de ronde et permettant aux postes des 
tours de se jeter sur les flancs de la colonne d'assaut. 
Voici (fig. 18) une des tours de l'enceinte exterieure de Garcassonno, 
    
hommes par poste, en moycnne..         
Pour la porte Narbozlnaisc.                
Pour garder lcs courtincs.                
Pour la garnison du chätcaxl.               
Report.     
tours, ä vingt 
11110 
1180 
50 
100 
200 
hommes. 
Total.          1270 hommes. 
Ajoutons 51 cc nombre d'hommes les capitaines, un par poste 
ou par tour, suivant l'usage.                       50 hommes. 
Nous obtenons un total de. 
1320 hommes. 
Ce nombre etait plus que suffisant, puisque les deuLenceintes n'avaient pas ä se 
delendre simultanement, et que les hommes de garde, dans l'enceinte interieure, pou- 
vaient envoyer des cletacllemcnts pour defeildrc l'enceinte exterieure, ou que celle-ci 
etant tombee au pouvoir de l'ennemi, ses defenseurs se refugiaient derriere l'enceinte 
interieure. D'ailleurs Passiegeant n'attaquait pas tous les points 51 la fois. Le perimetre 
de l'enceinte exterieure est de 11100 metres en dedans des fosses; donc c'est environ un 
homme par metre de developpement qu'il fallait compter pour composer la garnison 
d'une ville fortiliee comme Fetuit la cite de Carcassonne.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.