Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1134323
[ PEINTURE ]  70  
sorte derchaisme, on sent la recherche du beau, on apercoit les der- 
nieres lueurs de Fantiquite, si brillantes encore dans les catacombes 
de la Horne cliretienne. La figure 2, qui donne l'un des personnages 
peints sur les parois de la chapelle du Liget, suffit pour faire ressortir 
les rapports existant entre cet art du xue siecle et celui des epoques 
primitives de la peinture byzantine. Les tons de ces peintures sont 
1 
f {H   W, 
Üuil HÄBW M     "N 
x a I" W) H hQ 2  
ä  9x  f . 
X f LLX  kliyk N   
{l k:   f Hfj 1M;     M 
f  f, ,      e!  
r"    
 
m xmmxwzm 
doux, le dessin large et ferme. Les couleurs sont: le jaune clair pour 
la chasuble, avec ornements bruns; le vert pour le capuchon rabattu, 
le blanc pour la robe; le brun rouge clair pour le manipule et le nimbe, 
ainsi que pour le fond. Le dessin est soutenu par un trait brun. 
Pendant la periode du moyen age comprise entre le xff siecle et la 
fin du x11e, il yavait donc, dans l'art de la peinture plus encore que 
dans l'architecture en France, diversite d'ecoles, tatonnements z ici 
une soumission entiere aux maitres byzantins, la tentatives d'en1anci- 
pation, observation de la nature, etude du geste, recherche de l'effet 
dramatique. En Auvergne, par exemple, au Xll" siecle, il existait une 
puissante ecole de peinture, serree dans son execution, belle par son 
style, autant que des fragments, rares aujourd'hui, nous permettent 
de Fapprecier. Mais alors (a la {in du X118 siecle), l'attention des popu- 
lations au nord de la Loire semblait se concentrer sur les developpe- 
ments d'une architecture nouvelle. On abandonnait les sujets peints 
sur les murailles pour se livrer a Pexecution de la peinture translucide 
des vitraux. D'ailleurs l'architecture nouvellement inauguree ifotfrait 
plus aux artistes de ces grandes surfaces nues propres a la peinture. 
La peinture se bornait a la coloration de la sculpture et aux decora- 
tions obtenues par des combinaisons d'ornements. Mais dans les 
cartons de leurs vitraux, les peintres avaient l'occasion de developper
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.