Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139172
   L. PROPORTION ] 
Sous la grande salle synodale de Sens, il existe un rez-de-chaussee 
voüte sur une epine de colonnes. Le procede employe pour etablir les 
proportions de cet interieur est le meme que celui que nous venons 
d'indiquer, et notre figure M nous dispenser-a d'une nouvelle explica- 
lion. 
Ces exemples suffisent pour demontrer qu'un systeme harmonique 
de proportions etait adopte par les architectes du moyen äge dans la 
X 
composition de leurs edifices, systeme qui procedait de l'inlerieui' 
li Fexterieur. Ce systeme differe essentiellement de celui des Grecs, 
qui procedait de l'exterieur a Finterieur et par le rapport des nombres : 
mais on ne peut nier qu'il ne soit logique et conforme aux lois de la 
statistique. Il n'y a donc point, a comparer ces systemes et a vouloir 
appliquer les niethodes de l'un a l'autre; on ne peut que les etudier 
separement. Parce que les Grecs ont invente les ordres et leur ont 
(lonne des proportions excellentes, on ne saurait. conclure de ce l'ait 
qu'il ne puisse exister un autre principe de proportions; et si la 
colonne, dans l'architecture du moyen äge, n'est pas soumise aux lois 
proportionnelles qui regissent la colonne grecque, de ce qu' elle n'a 
plus que (les proportions relatives au lieu de posseder des proportions 
absolues, on n'en pourrait conclure que l'architecture gothique, ainsi
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.