Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1138715
509 
PROFIL 
droites dans le trace des moulures. La nature des materiaux employes 
etait bien pour quelque (zhose dans cette prctlomintintre des (zourbes, 
mais aussi le gout de cette ecole pour la largeur des formes. Pendant 
que les architectes romans de tlle-de-Frttnce; du Berry, du "Poitou, de 
la Saintonge et (le la Provence taillaient des protils fins et detailles 
jusqtfa Fexcirs, ceux (le Bourgogne traeaient deja des protils (l'une 
ampleur et. (l'une hardiesse de galbe extraordinaires. En adoptant le 
systeltie de la structure gothique, les architectes (le l'ecole bourgui- 
gnonne conserveront cette qualite de terroir : nous aurons tout a l'heure 
l'occasion de le reconnaitre. 
 Nous ne saurions trop le repeter, on ne peut pas plus etutlier l'ar- 
chitecture franc-aise en s'en tenant. a une seule province, qu'on ne 
saurait etudier la langue, si l'on ne tenait compte des diverses formes 
du langage qui sont (levenues des patoisde nosjours, mais qui etaieilt 
bien reellement, au xut siecle, des dialectes ayant. des grammaires, 
(les syntaxes et des tournures variees. Aucune partie de l'architecture 
n'est plus propre a faire saisir ces ditferences dlicoles que les profils, 
qui sont l'expression la plus sensible du genie appartenant a chacune 
de ces eeoles, si bien que certains monuments batis dans une pro- 
vince par un architecte titranger, tout en, adoptant les methodes de 
hatir et les dispositions gtinerales admises dans la localite, manifestent 
clairement l'origine de l'artiste par les profils, qui sont. en realitt: le 
langage usuel de lltrehitecte. On peut. faire l'observation (ZOIIlPiIlPP. 
ll est, par exemple, des monuments gothiques hatis en Auvergne 
(province dans laquelle l'architecture gothique n'a jamais pu etre 
qu'a l'etat dimportzttion), dontles profils sont. auvergnats. L'architecte 
a voulu parlerun langage qu'il ne (tompreiiait. pas. ll est, d'autres edi- 
tices, (zonnne la salle synodale de Sens, bät-ie dans une province subis- 
sant Fintluence (zhampenoise, ou la disposition generale, le systetne de 
structure est local, et on les profils appartiennent, la plupart, a l'ite- 
de-France. Gomme le ClHBLIP de Peglise Saint-Nazaire de Gareassonne, 
on le plan, les (lonnees, les formes des piliers, l'apparence exterieure, 
sont tout. meridionaux, et ou les protils (lenotctlt la presence d'un 
artiste du domaine royal. Cet artiste a exprime les idees admises dans 
la localite au moyen de son langage a lui. (iette partie de notre archi- 
tecture nationale merite donc une etude attentive, (leliczite, car elle 
donne le moyen, tion-seulemeilt de tixcr des dates positives, mais 
aussi d'indiquer les ecoles. Cette etude (loit etre faite dans (zhaque pro- 
_vince, car tel profil que l'on voit adopter en 1720021 Paris, ifapparaitrzt 
en Poitou qu'en 1230, avec quelques modifications apportees par le 
genie provincial. Nous pourrions citer des monuments de Champagne 
de 12250. qui, dans Hle-de-France, seraient classes a l'aide des profils, par 
des yeux peu exerces, au connnencement du xtvt siecle. Aussi doit-on 
etudiei- les profils dans les seuls tiditices vraiment OPlglHZILIX et dus 
a des artistes du premier ordre, et ne pas tenir plus (le compte de 
certaines bizarreries ou exceptions qu'on ne tient compte, pour
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.