Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1138528
PROFIL 
490 
surtout s'etre preoccujwes de l'effet architecztoiiicjtie, de la repartition 
des clairs et desombrcs. Ils ont observe que, sur une surface, une 
succession d'ombres vient lui donner de l'importance en contraignant 
l'oeil a s'y arreter. C'est une faucon (Pinsister sur une forme. 
Les architectes du milieu du xnt siecle ont etc certainement les 
plus habiles traceurs de profils en raison des faibles saillies en (euvre. 
Ils ont adopte, si l'on peut s'exprimer ainsi, une accentuation. Dans les 
mots de la langue, l'accent porte sur une syllabe. Si le mot se com- 
pose, de deux syllabes en francais, il est, saufde rares exceptions, sur 
la premiere ; s'il se compose de trois syllabes, il est sur la premiere 
ou la seconde; de quatre, sur la penultieme ou Pantepeinultieine. Dans 
le vieux francais, qu'il s'agisse de la langue d'oc ou de la langue d'oil, 
l'accentuation est partfztitement flegme; c'est l'accentuation qui meme 
indique invariablement. les etymologies. Eh bien, dans le trace des pro- 
tils de la derniere periode romane, a Pepoque ou l'architecture comme 
la langue etaienl, faites, l'accentuation est. toujours marquee. Un profil 
devient ziinsi comme un mot : au lieu d'etre compose de syllabes, il 
est compose de membres distincts et son aiccentuation est. reglce. Mais 
le commencement d'un profil est en PHlSOII de sa position : si le profil 
est une base ou un socle, son commencement est a la partie supe- 
rieure, qui porte d'abord; si le profil est un bandeau ou une corniche, 
son commencement, son premier membre, est. a la partie inferieure, 
qui nait du nu d'un parement. Ainsi (fig. 6), voici en A et B deux profils 
de basel qui se composent chacun de trois membres ; l'accent. est sur 
le second membre, et cet ziccent est marque par l'ombre vive qui se 
projette sur la scotie en u. On remarquera meme que pour zicceil- 
tuer (lavantage ce (leuxieme membre, dans le profil A, la scolie a etc 
cannelee. 
En G et en D sont traces deux profils de bandeaux et tailloirsfl; le 
premier membre est a la partie inferieure, et l'accent, dans ces deux 
profils (zomposes, l'un de trois membres, l'autre de deux, est sur ce 
premier membre, accent indique par l'ombre vive projetee en b. Dans 
l'exemple figure ä, le protil (nous allions (lire le mot) n'est pas encore 
forlne, et lltccentuation est vague. Dans la formation des mots, le fran- 
cais a procede habituellement par contraction, en maintenant. tou- 
jours la syllabe sur laquelle porte l'accent. De zlominus il a t'ait dom; 
de vice-donzinus, vzllam; de clonzinzkzrzkzm, danger, dangier et danger; de 
vasseletus, vaslet, varlet; de consobrinus, (JOUSIITL; de palus, peu, puis pieu; 
du verbe cogitare, cuiller; de flebilis, fiable, aujourd'hui faible; dlzugw 
rium, heur, d'on malheur; (Farancw lela, arantäle, vieux mol, perdu et 
qui valait bien toile dkzraignäc; de soror, suer (prononcez swur) au sujet : 
de sororenz, seror au regime, comme infans donne enfe au sujet, et 
' Le profil A provient du portail de Notre-Dame 
du vieux clocher de la memc eglise. 
3 Du clocher vieux de la cathedrale de Chartres. 
de Chartrcs, Xll" 
siäclc; l: 
profil
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.