Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1138480
PROF! 
436 
ll est une loi generale qui regit tout d'abord le trace des profils de 
l'architecture du moyen age. Cette loi est tres-sage : elle exige que tout 
profil soit pris dans une hauteur d'assise. Force de s'y soumettre, l'ar- 
chitecte trace ses profils a lechelle de la construction, et non point 
suivant une echelle conventionnelle, un module. Il en rcsnlle, par 
exemple, que si deux editices sont batis EIVGC des materiaiux d'une 
dimension donnee entre lits, l'un ayant 10 nietres de hauteur et 
l'autre 30, la corniche du premier sera, a tres-peu pres, de la meule 
(limension que la corniche du second, dcst-a-dire que ces deux cor- 
niches seront prises dans une assise de meme hauteur. (l'est en cela 
que les profils de l'architecture du moyen fige ditferent, des le prin- 
cipe, des profils des architectures grecque et romaine. Pendant le 
moyen age, le protil est a Fechelle de la structure comme l'architec- 
ture elle-menue. Par suite de l'emploi des ordres et du module, les 
zlrchilelftes de tantiquite grecque et romaine devaient necessairenlenl 
tracer leurs profils suivant un rapport de proportions avec un ordre, 
sans tenir compte des (limensions des materiaux; aussi voyons-nous 
que, dans la meme contree, s'ils peuvent profiler une corniche d'un 
petit ordre corinthien dans une seule assise, passant a un grand ordre 
(zorinthien, ils profileront sa corniche dans deux ou trois aissises. Par- 
tant d'un principe diiferent, l'architecte du moyen fige donnera de la 
grandeur a un PFOfll, non point au moyen du graindissinnent d'un trace, 
mais par l'adoption d'un trace ditferent. Ainsi, par exemple, ayant 
a placer deux bandeaux sur les parements d'un grand et d'un petit 
L 
ä 
4 r 
"if 
FTEKA: 
edifice, il donnera, si les maleriaux l'exigent, la nienie hauteur a ces 
deux bandeaux, mais il tracera le bandeau du grand monument sui- 
vant le profil A (fig. l), et C6lui du petit monument suivant, le profil B. 
Le profil A parailra plus ferme, plus accentue et plus grand (lechelle, 
que le profil B. Il y avait donc, dans l'adoption de ce nouveau principe, 
ample niatiere aux observations de Farlistie, le sujet d'une etude tres- 
delicate des effets; et si un zn-cllilecte "du Bas-Empire pouvait, ayant 
donne les dimensions principales d'un ordre, ne plus avoir a s'in- 
quietei- des profils de cet ordre, il nläiait pas loisible a Farchilecle du
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.