Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133996
 37  l PAN m: Bols  
longues caponniizres. Les aissiägfäs faisaient du mieux qu'ils pouvaienl 
pour les conserver, 1'211" 06s palissades forguieul lPS assaillants il 
ätendre leur contrevallalion, permettaient lenträe des secours et 
(les provisions. el rendaient la dl-ifense du haut des remparls plus 
Pfficace PH Ce qu'elle (läcouvraii, un champ plus eitvmlu. (flby, ARCHI- 
   
PAN DE BOIS, s. 111. Ouvrage?  compose de Sflltlitflff" 
hautes et. basses, de poteaux, de (ltäcltarges et de touruisses, forlllillll 
de veritables murs de bois, soit sur la face des habitations, soit dans 
les inttirieurs, et servant alors de murs de refend. Aujourd'hui. en 
lPrance, il est. interdit de placer des pans de bois sur la voie publique. 
dans les grandes villes, atin deviter la communication du feu d'un 
cote d'une rue a l'autre. Par la meme raison, il n'est pas permis (Pele- 
ver des murs mitoyens en pans de bois. Mais jusqu'au dernier siec-le. 
l'usage des pans de bois. dans les villes du Nord particuliere111ent. 
elait tres-frequent. ljarticle MAISON signale un certain nombre (l'habi- 
lations dont. les murs de face sont composes en tout ou partie de pans 
de bois tres-l1eureuse111ent combines. Ce moyeu avait l'avantage de 
permettre des superpositions d etages en encorbellement, atin de laisser 
1111 passage assez large sur la voie publique et de gagner de la place 
dans les etages superietii-s. Il etait eeonomicjure et; sain, car, a epaisseur 
cigale, un pan de bois garantit mieux les habitants d'une maison des 
variations de la  exterieure qu'un mur de brique ou de 
pierre. Il n'est pas de construction a la fois plus solide, plus (lurable 
et plus legere. Aussi t1n1ploie-t-o11 encore habituellement, les pans 
de bois dans les interieurs des cours; seulement, au lieu de les laisser 
apparents, (tomme cela se pratiquait, toujours pendant le moyen fige. 
on les couvre d'un enduit, qui ne tarde guere a ecl1a11ti'erles bois et a 
les pourrir; mais on simule ainsi une construction de pierre ou tout 
au moins de moellon enduit. 
Un ne saurait donner le 110111 de pan de bois aux empilages horizon- 
taux de troncs d'arbres eäquarris: cette sorte de structure n'appartient 
pas a l'art du charpentier: on ne la voit employee que chez certains 
peuples, et jamais elle ne fut admise sur le territoire de la France, 
a (later de lepoque gallo-romaine. Les Gaulois, au (lire de Gesar, 
("levaient quelques constructions, notanunent: des murs de defense, 
au 1uf_1_ven de longrities de bois alternees avec des pierres et des tra- 
verses : mais il ne parait pas que cette methode ait eus employee pen- 
dant le n1o_ven age, et elle n'a aucun twqujurli-t avec ce que nous appelons 
un pan de bois.   
Le pan de bois. par la combinaisoit des assemblages, exige en etiet, 
des connaissances (ztendues (lejit de l'art du (fharpeutier, et ne se ren- 
contre que chez les populations qui ont longtemps pratiquefref flfff 
diffH-jhe Les Romains etaient. d'habiles charpentiers, etjsavaleut. eu 
ppu d;- temps elever des ouvrages de bois d une grande imporlaltfp-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.