Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133985
PALISSADIC 
Les grands vassaux suivirent. en cela l'exemple du souverain, et prefe- 
raient leurs chäteaux a leurs residences urbaines, et. le nom de palais 
resta aux bätiinenis occupes par les parlements. 
PALIER, 
ESCALIER). 
Repos 
mänagä 
entre 
les 
voläes 
d'un 
escalier 
{VOS 
PALISSADE, s. f. (palis, yalaseis, pel, peus picois). Enceinte forniee de 
pieux fiches en terre et aiguises 21 leur partie superieure. 
Beaucoup (le bourgades, de villages et d'habitations rurales, manoirs, 
granges, etc, neliaienli, pendant le moyen fige, fermes que de palis- 
sades. Les dependances des cliäteaux, basses-cours, jardins, garennes. 
n'avaient souvent, d'autre defense qu'une palissade avev haie vive.  
Lin ü li (lriu rlc rccuevrcnt de plascis 
Fu mult fors li cstors et, durs li tbrcis 
Ne Ppuct garir castiaus, tant soit clos de palis, 
FnssC-s, ne murs cntor, dognons, ne plnseisf. n 
Il etait d'usage aussi de planter des pllllSSiMlCS an pied des Felllpilrls 
des villes, de maniere a laisser entre la muraille el, l'enceinte de pieux 
un espace servant, de chemin de ronde, de lice, ainsi qu'alors on appe- 
lait ces espaces. Gelait un moyen (lempeclier les assaillants de saper 
le pied des remparts, lorsqu'il n'y zivail; pas de fosses, de prolonger la 
(lefense, et de permettre aux assiegos de faire des soi-lies. Lorsqu'une 
troupe inveslissait un ohaleau ou une ville forliifieie, il y avait (l'abord 
de furieux combats livres pour s'emparer des palissades et des lires, 
afin de pouvoir attacher les mineurs aux murs, ou faire 2lppl'0('l18l' les 
galeries et tours roulantes. 
Apnrtcz mci cet pcl 
Gom ainz l'aurez tolli 
ont ucl chastel est closi 
ninz savez 51 repos". w 
Li Dns a Herloin mult 
Mnnstemil a bien clos, 
bien assc 
enforchi 
de mm 
N'i pocnt 
rvmcinf 
Ces ouvrages de bois autour des places avaient souvent une grande 
importance; ils fornlaient de väritables barbacanes, ou deifendaiexlt de 
Combat (le Pmvlinlzs 
Li Rmnfzzm lllllrlcazzdre : Gamin 
M0. 
Ibid. : Message (i Darius, p. 2514 
Le Roman de Hou, vers E2600. 
IlnfrL, vers E3628. 
lbhL, vnrs T352.  
.1 Iri n.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.