Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1138104
PORTE 
448 
religieux d'un aspect moins robuste. Le principe de la structure est 
toujours le meme; mais la rudesse (les foi-mes (le Notre-Dame de 
Ghartres se fait senlir dans ce (lelzuil. Percee aux flancs de Notre-Dame 
de Paris ou de NoLre-Dznne (le ltcims, cette porte ferait luche, tandis 
qu'elle est ici ä sa place, et ne contraste pas avec tout. ce qui l'entoure. 
A voir isolement-une de ces POPLBS, on peut donc dire, non-seulement 
a quelle epoque, mais aussi a quel monument. elle appartient. Pour- 
rait-on classer d'une maniere aussi certaine les divers membres de nos 
monuments? Cette unite, si necessaire dans toute (Jeuvre d'art, est-elle 
une regle observee de nosjours? 
Si nous abaHdOHHOHS Cet art gothique primitif, et si nous penchons 
dans ses derives, vers la seconde moitie du X1110 siecle, nous pourrons 
trouver encore bien des exemples de portes il recueillir. 
Nous avons vu que certaines provinces, comme le Poilou, la Sain- 
tonge, le Limousin, avaient, ä lepoque romane, admis" les portes sans 
linteaux ni tympans; cette tradition est conservee pendant la perioile 
gothique dans les momes provinces et dans les contrees qui subissent 
l'influence de ces ecoles. C'est ainsi que nous voyons. ä l'abbaye
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.